Présidentielle 2022 : qu'impliquerait la suppression de la redevance audiovisuelle ?

Publié
Présidentielle 2022 : qu'impliquerait la suppression de la redevance audiovisuelle ?
France 2
Article rédigé par
A.Bourse, J.Assouly, O.Longueval, T.Curtet, V.Travert, A.Lepinay, J.Pires - France 2
France Télévisions

Emmanuel Macron a révélé, lundi 7 mars, qu'il supprimerait s'il est réélu la redevance audiovisuelle. 23 millions de Français règlent chaque année 138 euros pour financer télévisions et radios publiques.

La redevance audiovisuelle est devenue un sujet de campagne. Pour redonner du pouvoir d'achat aux Français, Emmanuel Macron a proposé sa suppression, lundi 7 mars. La contribution à l'audiovisuel public s'élève à 138 euros par an. Elle est payée par 23 millions de foyers, et rapporte 3,2 milliards d'euros chaque année. Elle finance France Télévisions, Arte, l'INA, Radio France, TV5 Monde et France médias monde. 

Garantir l'indépendance des groupes

Sa suppression pose la question de leur financement. Les trois principales dirigeantes de l'audiovisuelle ont demandé des ressources solides afin de garantir l'indépendance de ces groupes. "On peut tout à fait prévoir un système, où sur plusieurs années, vous avez (…) par exemple un budget qui est voté pour 5 ans, et dont on ne peut pas déroger", a avancé dans la matinée du mardi 8 mars, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, sur France Inter. La dotation de l'Etat pour l'audiovisuel public a constamment baissé depuis 2013.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.