Élysée 2022 : "Rien n’oblige un candidat à se déclarer formellement à l’Élysée" selon Cyril Graziani

Publié
Élysée 2022 : "Rien n’oblige un candidat à se déclarer formellement à l’Élysée"
France 3
Article rédigé par
C. Graziani - France 3
France Télévisions

Dans notre chronique "La campagne sans détours", ce dimanche 20 février, le journaliste Cyril Graziani, présent sur le plateau du 19/20 de France 3, fait le bilan de l’actualité politique de la semaine.

 

Emmanuel Macron pourrait attendre une semaine de plus avant d’annoncer officiellement sa candidature à l’élection présidentielle. "Rien n’oblige un candidat à se déclarer formellement à l’Élysée", indique Cyril Graziani sur le plateau du 19/20. Emmanuel Macron dispose déjà des 500 parrainages, "il faut faire parvenir aussi une lettre au Conseil constitutionnel avant le 4 mars, dans laquelle le candidat exprime son consentement à se présenter", précise le journaliste.

Beaucoup de ralliements

En pleine crise ukrainienne, la priorité du chef de l’État, "c’est d’abord d’obtenir un cessez-le-feu entre l’Ukraine et la Russie", ajoute Cyril Graziani. Il y a eu des ralliements cette semaine. "Ségolène Royal, qui juge que le vote utile à gauche, c’est Jean-Luc Mélenchon. À l’extrême droite, c’est Nicolas Bay qui rallie enfin Éric Zemmour, ou encore les anciennes ministres socialistes Elisabeth Guigou et Marisol Touraine qui annoncent rejoindre Emmanuel Macron", détaille le journaliste. Parmi les bas de la semaine, Valérie Pécresse "peine désormais à convaincre, y compris dans son camp", poursuit Cyril Graziani.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.