Eric Zemmour pointe des journalistes avec un fusil, Marlène Schiappa dénonce un geste "horrifiant"

"Dans une démocratie, la liberté de la presse n'est pas une blague et ne doit jamais être menacée", a réagi la ministre déléguée à la Citoyenneté.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Zemmour à Versailles (Yvelines), le 19 octobre 2021. (FRANCOIS PAULETTO / HANS LUCAS / AFP)

"Horrifiant". C'est le mot choisi par la ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur Marlène Schiappa pour qualifier l'attitude du polémiste d'extrême droite Eric Zemmour, potentiel candidat à la présidentielle 2022. Ce dernier, qui a dit ouvertement vouloir ôter les pouvoirs aux médias, s'est amusé mercredi 20 octobre à prendre pour cible des journalistes avec un fusil de précision lors de la visite du salon Milipol, suscitant l'indignation de la ministre Marlène Schiappa.

Dans cette vidéo, Eric Zemmour essaye un sniper utilisé par le Raid avant de dire aux journalistes : "Ça rigole plus hein, poussez vous, reculez !" "Il n'y avait pas de message politique, pas de menace", a ensuite justifié le potentiel candidat d'extrême droite auprès de la presse. C'était "pour rire", a-t-il également assuré à Paul Larrouturou, le reporter de LCI visé par Eric Zemmour.

"Nous avons des contre-pouvoirs qui sont devenus le pouvoir, c'est-à-dire la justice, les médias, les minorités. Nous devons enlever le pouvoir à ces contre-pouvoirs", avait déclaré le polémiste lors d'une conférence aux allures de meeting samedi à Béziers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.