Brésil : qui sera le prochain président ?

En octobre 2018, les élections prédidentielles auront lieu au Brésil. Tour d'horizon des différents candidats dans un pays secoué par de nombreux scandales politiques.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Au Brésil, il n'y a pas que la samba et les corps musclés. Les élections présidentielles ont lieu en octobre 2018. Un événement important, car le Brésil est la huitième puissance mondiale et la forêt amazonienne, le poumon de la planète, se trouve là-bas. La présidentielle au Brésil n'a jamais été aussi incertaine. Parmi les candidats il y a Fernando Haddad, ancien maire de São Paolo, il représente le Parti travailliste (PT). Cet inconnu au bataillon remplace Lula qui purge actuellement une peine de douze ans de prison pour corruption passive et blanchiment d'argent. Sa candidature a été invalidée par le tribunal supérieur électoral brésilien, car la loi brésilienne "Ficha limpa" prive de droit politique toute personne condamnée en appel.

Le principal opposant à Lula est connu pour son racisme

Deuxième candidat, Jair Bolsonaro, candidat d'extrême droite et principal opposant à Lula. Si on le compare à Donald Trump, il est flatté. Cet ancien capitaine de l'armée nostalgique de la dictature est connu pour ses sorties racistes, misogynes et homophobes. Il a quand même séduit une partie des milieux des affaires et profite du ras-le-bol de la population des partis traditionnels. Troisième candidat, Geraldo Alckmin, ex-gouverneur de São Paolo, qui représente l'establishment. Enfin, il y a Marina Silva, du parti des verts. Même si elle est évangéliste, elle se prononce en faveur de l'avortement et représente l'intégrité, mais son parti est un petit parti sans allié.

La candidate à la présidentielle brésilienne Marina Silva, le 30 août 2014 à Rio de Janeiro.
La candidate à la présidentielle brésilienne Marina Silva, le 30 août 2014 à Rio de Janeiro. (WILTON JUNIOR / AFP)