Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Municipales : les nouveautés de ce scrutin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Sybille Broomberg
Article rédigé par
France Télévisions

Pour les communes de 1 000 à 3 500 habitants, la parité devient obligatoire, les candidats doivent choisir une étiquette politique, et le panachage est désormais interdit.

>Municipales : les premiers résultats en direct

Si dans les urnes et dans les isoloirs, rien ne change, quelques règles du scrutin sont pourtant modifiées pour ces élections municipales des 23 et 30 mars. Ainsi, pour les communes de 1 000 à 3 500 habitants, la parité devient obligatoire, les candidats doivent choisir une étiquette politique, et le panachage est désormais interdit. Il n'est donc plus possible de rayer un nom sur la liste ou d'en rajouter un.

"Les gens se sentent un peu lésés"

Cette dernière modification a du mal à passer dans certains villages, comme l'ont constaté les équipes de France 3. "Les gens se sentent un peu lésés, ils ne peuvent pas s'exprimer, ils ne peuvent pas dire ce qu'ils veulent", estime ainsi une habitante de Plurien (Côtes-d'Armor). En revanche, pour les communes de moins de 1 000 habitants, le panachage reste autorisé, la parité n'est pas obligatoire et les électeurs peuvent voter sans pièce d'identité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.