Cet article date de plus de sept ans.

Municipales : Avignon bascule à gauche, le candidat FN battu

Avec 47,47% des voix, Cécile Helle succède à l'UMP Marie-Josée Roig, qui a effectué trois mandats de maire dans la Cité des papes et ne se représentait pas.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La candidate socialiste à Avignon (Vaucluse), Cécile Helle, le 11 mars 2014. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

La candidate socialiste Cécile Helle remporte l'élection municipale à Avignon (Vaucluse), dimanche 30 mars, avec 47,47% des voix. Au premier tour, elle était arrivée derrière le candidat du Front national, mais elle paraissait la mieux placée pour arriver en tête au second dans une triangulaire avec l'UMP et le FN.

> Direct : tous les résultats des élections municipales 

Candidat sous les couleurs du Rassemblement bleu Marine, Philippe Lottiaux arrive en deuxième position, avec 35,02% des suffrages. Le candidat UMP, Bernard Chaussegros, obtient, lui, 17,50%. Il était le dauphin de Marie-Josée Roig, la maire sortante. Elle dirigeait la ville depuis 1995, mais elle avait annoncé, en octobre 2013, qu'elle quittait la politique après une affaire de favoritisme.

Une participation en nette hausse au second tour

Pendant l'entre-deux-tours, Cécile Helle a fusionné avec la liste Front de gauche, conduite par André Castelli, qui avait obtenu 12,91% des suffrages au premier tour. Elle avait aussi lancé mercredi soir un appel à "la mobilisation générale". Visiblement, elle a été entendue : le taux d'abstention atteint 34,60% à Avignon, dimanche 30 mars, contre 42,84% au premier tour. La mobilisation des électeurs lui a apparemment profité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Résultats du PS

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.