Municipales : le FN gagne quatre points dans les intentions de vote

Selon un sondage CSA pour BFMTV, "Le Figaro" et Orange publié jeudi, 16% des électeurs voteraient pour une liste soutenue par le parti de Marine Le Pen.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, lors d\'une conférence de presse, le 10 juillet 2013 à Nanterre (Hauts-de-Seine). 
La présidente du Front national, Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse, le 10 juillet 2013 à Nanterre (Hauts-de-Seine).  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

A six mois des élections municipales, les intentions de vote en faveur du Front national progressent. Selon un sondage CSA pour BFM TV, Le Figaro et Orange publié jeudi 12 septembre, 16% des électeurs voteraient pour une liste soutenue par le FN dans les communes de 3 500 habitants et plus, au lieu de 12% dans une précédente étude réalisée en mars dernier.

Le parti d'extrême droite présidé par Marine Le Pen gagne ainsi quatre points, tandis que la droite en perd trois et la gauche deux. L'UMP, l'UDI et le Nouveau centre recueillent 35% d'intentions de vote, au lieu de 38% en mars. Et 26% des électeurs seraient prêts à voter pour une liste soutenue par le Parti socialiste (au lieu de 27%).

Difficultés à présenter des listes

Le FN "pourrait toutefois pâtir d'ici aux prochaines municipales de la difficulté à présenter des listes dans chacune des communes de 3 500 habitants et plus, ce qui réduirait mécaniquement son score à l'échelle nationale", souligne Yves-Marie Cann, directeur des études d'opinions à l'institut CSA.

Invitée sur TF1 jeudi soir, Marine Le Pen a malgré tout estimé que le FN était sur la bonne voie en vue des élections municipales. "Je crois qu'objectivement, on peut dire que nous sommes la seule force aujourd'hui qui suscite l'espoir, la seule d'ailleurs capable d'amener les abstentionnistes à revenir aux urnes et à tous les Français à reprendre leur destin en main", a-t-elle déclaré.

Sondage réalisé par internet du 10 au 12 septembre auprès d'un échantillon représentatif de 993 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française habitant les communes de 3 500 habitants et plus.