Municipales : la cacophonie continue chez LREM

LREM plus que jamais dispersé pour les municipales. La rupture est consommée entre Emmanuel Macron et Cédric Villani, candidat dissident à Paris qui se maintient contre Benjamin Griveaux. Tous deux étaient en meeting lundi 27 janvier.

franceinfo

Quinze ministres et secrétaires d'État étaient présents au meeting pour les municipales de Benjamin Griveaux à Paris lundi 27 janvier. Il continue de tendre la main à Cédric Villani. Ce qui pose problème, c'est le fait que le maintien du candidat dissident plombe toute dynamique possible autour de Benjamin Griveaux. Selon un sénateur LREM, "Cédric Villani ne peut pas gagner, mais il peut nous faire perdre".

Deux ministres s'opposent à Biarritz

La pagaille au sein de La République en marche continue ailleurs. À la Métropole de Lyon, Gérard Collomb est contesté par David Kimelfeld, son ancien dauphin. Même chose à Villeurbanne (Rhône), Bruno Bonnell, député LREM, veut être candidat contre le candidat investi. À Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), c'est plus baroque. Deux ministres s'affrontent. Didier Guillaume, la tête de liste, retrouve face à lui Jean-Baptiste Lemoyne, qui soutient le maire sortant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bureau de vote dans le 11e arrondissement de Paris, le 26 mai 2019, lors des élections européennes.
Un bureau de vote dans le 11e arrondissement de Paris, le 26 mai 2019, lors des élections européennes. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)