Cet article date de plus de six ans.

Municipales : en tête à Lille avec 34,86% des voix, Martine Aubry (PS) perd dix points par rapport à 2008

Le résultat est plus serré qu'attendu pour la maire PS sortante, en course pour un troisième mandat. Elle fait face à une triangulaire avec l'UMP et le FN. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La maire socialiste de Lille, Martine Aubry, à Lille (Nord) pour le premier tour des élections municipales, le 23 mars 2014.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

>Municipales : les premiers résultats en direct

Donnée favorite, la maire PS sortante de Lille (Nord), Martine Aubry, est plus en difficulté que prévu. Avec 34,86% des voix, elle arrive en tête du premier tour des municipales, dimanche 23 mars, mais devrait affronter lors d'une triangulaire le sénateur UMP Jean-René Lecerf (22,73%) et le FN Eric Dillies (17,15%). 

L'ancienne ministre socialiste est en course pour un troisième mandat, qui sera son dernier si elle est élue. Martine Aubry a perdu dix points par rapport au premier tour des municipales en 2008, où elle avait totalisé 46% des voix. Le Front national en a gagné 12.

La communauté urbaine, véritable enjeu du scrutin

La maire sortante de Lille s'est malgré tout félicitée de son score, sur BFMTV : "Le rapport de force est bien installé à 60-40 à Lille." Si Martine Aubry est en ballottage favorable, ses adversaires rêvent surtout de la contourner en s'emparant de la présidence de la communauté urbaine, véritable enjeu de cette élection. Lille Métropole regroupe 85 communes, pour un total d'un million d'habitants, contre 227 500 pour la seule ville de Lille. 

"Evidemment que, si Martine Aubry était battue à l'agglomération, ce serait un séisme politique", avançait le 18 février devant des étudiants l'un des barons UMP du Nord, Marc-Philippe Daubresse, député-maire de Lambersart. L'objet de toutes les convoitises, c'est Tourcoing (Nord). Or, l'UMP risque de rater son pari de reprendre la ville. Le député Gérald Darmanin (37,69%) arrive en deuxième position, sans réserve de voix pour le second tour. Michel-François Delannoy (PS) se trouve en tête (39,25%) et devrait être réélu en triangulaire, le FN obtenant 17,52% des voix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.