CARTE. Municipales : les 193 villes qui ont changé de bord politique

A l'occasion des élections municipales, pas moins de 175 villes de gauche ont basculé à droite. A l'inverse, seules 8 villes de droite ont basculé à gauche.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. A l'occasion des élections municipales des 23 et 30 mars, 193 villes de plus de 9 000 habitants ont changé de bord politique, selon le décompte établi par francetv info*. Sur ces 193 villes, pas moins de 175 communes de gauche ont basculé à droite ! Une véritable débâcle électorale pour le PS. A l'inverse, seules huit villes de droite ont basculé à gauche. De son côté, le FN, qui ne comptait aucun maire, a réussi à conquérir dix villes : cinq étaient jusqu'à présent dirigées par un maire de gauche, et cinq autres par un maire de droite.

> Municipales : les analyses des résultats en direct 

Les plus grosses victoires pour l'UMP se trouvent à Toulouse, Reims, Angers, Limoges, Tours et Amiens. Le PS l'emporte à Avignon, et dans sept villes moyennes (Douai, Hendaye, Saumur, Verdun, Lourdes, Vire et Dourdan).

*Les maires sortants élus en 2008, et réélus en 2014 sous une étiquette différente n'ont pas été comptabilisés. 

[Décompte mis à jour le 31 mars à 14h]