"Je préfère la volonté au manque de notoriété" : EELV lance sa campagne pour les municipales à Paris avec David Belliard, peu connu du grand public

Europe Ecologie-Les Verts a tenu son premier meeting de campagne pour les municipales à Paris devant 500 militants. 

David Belliard lors du lancement de sa campagne à la Bellevilloise à Paris. 
David Belliard lors du lancement de sa campagne à la Bellevilloise à Paris.  (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

"Faisons de Paris une ville qui combat le dérèglement climatique", lance Yannick Jadot, sur la scène La Belleviloise, à Paris. La salle est plein à craquer, mardi 24 septembre, pour ce premier meeting d'Europe Ecologie-Les Verts pour la campagne des municipales à Paris. 500 personnes sont là lorsque le député européen termine son discours. Baskets vertes au pied, David Belliard s'avance et s'excuserait presque de monter sur scène après lui. "C'est un peu stressant parce qu'il faut parler après Yannick Jadot", lance-t-il aux militants. 

Dans cette campagne où tout le monde se déclare écolo, le candidat vert est à l'attaque dans son discours : "Leur programme commun, c'est de construire des tours de bureaux, c'est la transformation de nos gares en centres commerciaux géants".

Un candidat en quête de notoriété 

Les propositions s'enchaînent mais le parti souhaite aussi montrer son unité derrière son candidat, méconnu du grand public. "Moi je préfère le manque de notoriété mais le choix de la volonté et de la nouveauté", assure Delphine Batho, présidente de Génération écologie, qui assiste à son premier meeting d'EELV. 

David Belliard termine son discours en sueur. "Alors, je ne suis pas connu ? Au moins, il y a 500 personnes dans la salle qui connaissaient mon nom. C'est le début d'un long chemin", juge-t-il. Il lui reste six mois pour convaincre avant l'élection. 

"Je préfère la volonté au manque de notoriété" : EELV lance sa campagne pour les municipales à Paris avec David Belliard, peu connu du grand public - Le reportage de Benjamin Mathieu
--'--
--'--