Municipales à Paris : plusieurs sites portant le nom d'Agnès Buzyn renvoient vers celui... d'Anne Hidalgo

Contacté par franceinfo, le service de presse de la campagne d'Anne Hidalgo, Paris en commun, assure n'avoir "aucune idée de ce qu'il s'est passé". 

L\'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonce sa démission après sa désignation comme candidate LREM à la mairie de Paris, le 16 février 2020 à Paris. 
L'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, annonce sa démission après sa désignation comme candidate LREM à la mairie de Paris, le 16 février 2020 à Paris.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Nouveau rebondissement dans la campagne des élections municipales. Quelques heures après l'entrée en campagne d'Agnès Buzyn, nouvelle candidate La République en marche à la mairie de Paris, le site buzyn2020.fr a brièvement redirigé vers celui... de l'actuelle maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo. Plusieurs journalistes politiques ont signalé ce bug sur Twitter, lundi 17 février. 

Ce site était inaccessible lundi après-midi. Numerama a cependant noté que d'autres sites portant le nom de la candidate renvoyaient également vers le site de campagne de la maire actuelle de Paris. Il s'agit des sites agnesbuzyn2020.com, agnesbuzyn2020.fr ou encore buzyn2020.paris. Ces différents noms de domaine ont été achetés à partir de 18 heures dimanche, soit peu de temps après la désignation d'Agnès Buzyn, précise Numerama.

L'ancienne ministre de la Santé a été désignée candidate à la mairie de la capitale dimanche. Elle remplace au pied levé Benjamin Griveaux, qui a renoncé à sa candidature après la diffusion de vidéos privées à caractère sexuel et de conversations personnelles lui étant attribuées. 

Dénoncer "l'improvisation de sa candidature"

Contacté par franceinfo, le service de presse de la campagne d'Anne Hidalgo assure n'avoir "aucune idée de ce qu'il s'est passé". "C'est totalement indépendant de notre part", assure la communication de Paris en commun. "On ne peut rien faire, ce sont les personnes qui ont acheté le nom de domaine buzyn2020 qui peuvent rediriger vers le site Paris en commun." La campagne de l'édile assure ne pas avoir acheté ce nom de domaine. 

D'après Numerama, deux des noms de domaine concernés ont été déposés par Montreuil en commun, une association de "quatre conseillers municipaux", "sans étiquette politique". Pour une personne à l'origine de l'une de ces initiatives, le fait que ces noms de domaines n'aient pas encore été déposés est "révélateur de l'improvisation de sa candidature et de la légèreté de LREM, s'agissant d'une affaire sérieuse comme une candidature à la mairie de Paris". 

Le site Numerama précise que d'autres sites mentionnant le nom d'Agnès Buzyn – buzyn2020.com par exemple – redirigent quant à eux vers le site d'une société de gestion de crise.