Marseille : l'UMP Jean-Claude Gaudin largement réélu

Le socialiste Patrick Mennucci confirme sa déroute du premier tour. Le PS disposerait même d'un siège de moins que le FN au conseil municipal.

Jean-Claude Gaudin, maire sortant (UMP) de Marseille (Bouches-du-Rhône), lors du second tour des élections municipales, le 30 mars 2014.
Jean-Claude Gaudin, maire sortant (UMP) de Marseille (Bouches-du-Rhône), lors du second tour des élections municipales, le 30 mars 2014. (BORIS HORVAT / AFP)

Les résultats du premier tour l'avait rassuré, Jean-Claude Gaudin ne se fait plus de doute : il conserve son fauteuil de maire de Marseille (Bouches-du-Rhône), qu'il occupe désormais depuis 19 ans. Le Parti socialiste, mené par Patrick Mennucci, voit ses espoirs réduits à néant dans la cité phocéenne. La tête de liste subit même un important revers en étant battu dans son propre secteur, le 1er : il n'y obtient que 40,5%, contre 44,9% pour son rival UMP Dominique Tian.

> Municipales: suivez les réactions au second tour en direct

La gauche perd également le 7e secteur : à la faveur d'une triangulaire, le frontiste Stéphane Ravier parvient à le ravir au PS, avec 35,3% des voix. Le maire sortant, le socialiste Garo Hovsepian, n'arrive que troisième avec 32,5%, derrière l'UMP Richard Miron (32,1%). La ministre Marie-Arlette Carlotti essuie également un échec, largement battue dans le 3e secteur, avec seulement 33,4% des voix, contre 47,8% pour son adversaire UMP-UDI Gilles Bruno.

En conséquence, Jean-Claude Gaudin obtient une majorité confortable au conseil municipal avec 61 sièges. Les socialistes n'ont que 20 sièges tout comme les frontistes. "Un score historique", "du jamais vu", a estimé le candidat FN Stéphane Ravier devant une foule qui l'acclamait.