Vidéo Élections législatives : Gérard Larcher "résolument hostile" à la proportionnelle

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le président du Sénat propose plutôt une réforme du calendrier électoral pour éviter "une réplique sismique de l'élection présidentielle" lors des législatives.

"Je suis résolument hostile à la proportionnelle", a déclaré le président LR du Sénat, Gérard Larcher, mardi 9 mars sur France Inter. "Face à la crise des 'gilets jaunes', face à cette défiance, face à cet éloignement entre citoyens et leurs représentants, la réponse c'est la proximité. Et la proportionnelle, c'est l'inverse de la proximité", a-t-il justifié.

Je sais aussi ce qu'on peut reprocher au système : certaines formations politiques ne seraient pas représentées. Mais qu'est-ce qui compte ? C'est qu'une majorité de citoyens dans un territoire déterminé donnent leur confiance à un ou une députée.

Gérard-Larcher, président LR du Sénat

à France Inter

"Réformons plutôt le calendrier des élections législatives qui a été fait dans le cadre de la réforme du quinquennat", avance Gérard Larcher, qui considère que le résultat des élections législatives, qui suivent de quelques semaines l'élection présidentielle, est "la réplique sismique de l'élection présidentielle". Selon lui, cette situation justifie par ailleurs l'existence du Sénat qu'il préside, car c'est "pour cela qu'il est important d'avoir une deuxième chambre élue de manière différente, qui n'est pas élue dans la foulée de l'élection présidentielle".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.