Parti socialiste : le choix de l'opposition

Le conseil national du Parti socialiste se tenait ce samedi 24 juin, et a accouché d'une décision commune quant à la posture à adopter par rapport au gouvernement d'Emmanuel Macron.

FRANCE 2

Il y a quelques semaines, ils étaient ministres, députés, le PS avait tous les leviers du pouvoir. Ce samedi 24 juin, ce sont les retrouvailles d'un parti assommé par les défaites. Un PS encore groggy où certains regardent l'heure alors qu'ils n'ont pas de montre au poignet. D'autres préfèrent en sourire. Reconstruire le parti, avec des briques plus ou moins réfractaires à Emmanuel Macron. C'est le débat le plus urgent qui agite le PS.

Pas d'appel explicite à voter contre le gouvernement

"Nous ne serons pas dans la majorité présidentielle. Et donc nous ne voterons pas la confiance", a déclaré Jean-Christophe Cambadélis. En trois heures de huis clos, le Parti socialiste a tout de même réussi à se mettre d'accord sur un texte minimal : le parti se place dans l'opposition, même s'il n'appelle pas explicitement à voter contre le gouvernement d'Édouard Philippe. C'est donc l'abstention qui devrait dominer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au premier tour des élections législatives, 97 candidats socialistes n\'ont pas dépassé les 5%.
Au premier tour des élections législatives, 97 candidats socialistes n'ont pas dépassé les 5%. (PATRICK KOVARIK / AFP)