Législatives partielles : double défaite pour LREM à Belfort et dans le Val d'Oise, la droite remporte les deux sièges

Le parti présidentiel a été battu, nettement à Belfort, d'une courte tête en région parisienne, dans des scrutins marqués par une abstention énorme.

Le candidat LR Ian Boucard (au centre) fête sa victoire à l\'élection législative partielle de la première circonscription du territoire de Belfort, le 4 février 2018.
Le candidat LR Ian Boucard (au centre) fête sa victoire à l'élection législative partielle de la première circonscription du territoire de Belfort, le 4 février 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les élections législatives partielles organisées à Belfort et dans le Val d'Oise après l'invalidation du scrutin de juin n'ont pas souri aux candidats de la majorité. Dans la tpremière circonscription du territoire de Belfort, le candidat de la majorité LREM-Modem Christophe Grudler s'est largement incliné face au LR Ian Boucard (41% des voix contre 59%). Dans la première circonscription du Val d'Oise, l'élection a été plus serrée, mais l'issue a été la même : victoire du candidat LR Antoine Savignat avec 51,5% contre la candidate LREM Isabelle Muller-Quoy, qui a reconnu sa défaite.

"Un désaveu" pour le gouverment selon Wauquiez

Le président des Républicains, Laurent Wauquiez, s'est félicité du "désaveu" infligé au président de la République : "Les victoires de ce soir marquent une étape importante dans la reconquête menée par notre famille politique", écrit-il sur Twitter.

Nombre de ses lieutenants se sont félicités du "renouveau de la droite", façon implicite de souligner le coup de barre à droite du nouveau patron du parti.

Ces deux scrutins ont aussi été marqués par une abstention massive : plus de 80% des inscrits ne se sont pas déplacés dans le Val d'Oise, imités par 74% des inscrits à Belfort.