Législatives : "Nous allons avoir un groupe" PCF, assure le député communiste André Chassaigne

Le député communiste, réélu dans le Puy-de-Dôme, dit ne pas comprendre la proposition de groupe unique de la Nupes à l'Assemblée nationale formulée par Jean-Luc Mélenchon, au lendemain du second tour des élections législatives.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le député André Chassaigne fait un discours à l'Assemblée nationale à Paris, devant des députés du Parti communiste. Photo d'illustration.   (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Après le Parti socialiste (PS), c'est au tour des élus communistes de décliner l'offre de groupe unique, proposée lundi 20 juin par Jean-Luc Mélenchon. "Nous allons avoir un groupe" PCF à l'Assemblée, assure sur franceinfo le député communiste André Chassaigne, confortablement réélu pour un cinquième mandat dans la cinquième circonscription du Puy-de-Dôme. Il a remporté 69,43% des voix face à la candidate du Rassemblement national Brigitte Carletto, dimanche à l'issue du second tour des législatives. "Nous avons déjà l'engagement de 6 à 7 députés d'Outre-mer" qui rejoindront selon lui les 12 députés PCF. "Notre groupe va exister", martèle l'élu.

>> Résultats des législatives 2022 : visualisez la dégringolade de la majorité présidentielle, qui perd 105 députés

Car il "ne comprend pas" et s'"interroge sur l'intérêt d'un groupe unique Nupes" à l'Assemblée nationale comme le propose ce lundi le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon. André Chassaigne est "surpris" par cette proposition qui ne figurait pas dans l'accord de la Nupes.

Le député PCF souhaite qu'il y ait "quatre groupes, quatre sensibilités qui peuvent s'exprimer avec un intergroupe dans lequel on peut se mettre d'accord sur ce qu'il y a de plus important, de plus urgent". Selon lui, "ça n'affaiblit pas, au contraire, ça renforce l'action des différentes forces de gauche au sein de l'Assemblée nationale", qui auront "plus de moyens, plus de temps de parole".

"Une méconnaissance du réglement"

La France insoumise souhaite créer un groupe unique Nupes pour ne pas laisser le Rassemblement national de Marine Le Pen occuper le rôle de principal opposant. Mais également pour empêcher le RN et ses 89 députés de prendre la présidence de la commission des finances. "C'est une méconnaissance du règlement de l'Assemblée nationale", s'agace André Chassaigne. Selon lui, "il n'y a pas de priorité par rapport à ça. Il suffit que groupes de gauche se mettent d'accord et proposent la candidature de quelqu'un de la Nupes".

L'élu ajoute que ça peut être "un groupe d'opposition ou un regroupement de groupes d'opposition". Puis, il répète : "C'est une méconnaissance du règlement de l'Assemblée ou alors, derrière cette proposition [de Jean-Luc Mélenchon], il y a une raison cachée que j'ai bien sûr du mal à comprendre."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité des Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.