Cet article date de plus de quatre ans.

Législatives : Duflot, Hamon, Filippetti... Ces anciens ministres de Hollande battus dès le premier tour

D'anciens ministres et secrétaires d'Etat de François Hollande sont éliminés dès le premier tour des élections législatives. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Les anciens ministres de François Hollande battus dès le premier tour des législatives : Benoît Hamon, Cécile Duflot, Aurélie Filippetti, Matthias Felk, Pascale Boistard, Juliette Méadel et Ségolène Neuville. (MAXPPP)

Ils ont été ministres ou secrétaires d'Etat sous François Hollande, ils sont sèchement éliminés, dès le premier tour des élections législatives, dimanche 11 juin. Cécile Duflot, Matthias Fekl, Aurélie Filippetti, Juliette Méadel... Tour d'horizon de leur situation.

Cécile Duflot

L'ex-ministre du Logement (2012-2014) et ancienne patronne d'Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, est éliminée au premier tour des élections législatives à Paris, selon des résultats partiels. Elle était candidate dans la 6e circonscription de Paris. "À demain la gauche, à demain l'écologie", dit-elle sur Twitter. 

Emmanuelle Cosse

L'ancienne ministre du Logement (2016-2017) et ancienne patronne d'EELV, elle aussi, Emmanuelle Cosse, annonce sur Facebook qu'elle n'est pas qualifiée pour le second tour. Candidate dans la 3e circonscription de la Seine-Saint-Denis, Emmanuelle Cosse constate une "qu’une très large majorité a été donnée aux candidats LREM".

La conseillère régionale d'Ile-de-France appelle les électeurs à se mobiliser au second tour "pour défendre les valeurs de la gauche et de l'écologie", pour qu'elles ne soient pas "absentes de la représentation nationale". Elle leur demande aussi de prendre en compte "la qualité des candidats qu'ils souhaitent envoyer à l'Assemblée nationale". "La démocratie a besoin d'élus compétents, pugnaces, mobilisés pour l'intérêt général", poursuit l'ancienne secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts.

Benoît Hamon

Dans la 11e circonscription des Yvelines, Benoît Hamon, ancien candidat à la présidentielle et ancien ministre de l'Education nationale est éliminé au soir du premier tour des élections législatives, annonce son entourage à l'AFP. "Les électeurs de la 11e circonscription du 78 ont choisi de ne pas me renouveler leur confiance. Ce fut un honneur de les représenter pendant cinq ans", a-t-il tweeté. 

Aurélie Filippetti

En 2012, celle qui était ministre de la Culture de François Hollande avait été facilement élue dans la 1ère circonscription de Moselle. Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture (2012 et 2014), est battue dès le premier tour, avec 11,80% des suffrages. Elle est devancée par le candidat de la République en marche (28%) et la candidate du Front national (18,30%). "C'est évidemment une grande déception", a réagi Aurélie Filippetti, se disant victime d'une "vague" LREM.

Filippetti sur la claque du PS : "C'est la gauche qui disparaît"

Matthias Fekl 

Avec 17% des voix, Matthias Fekl est battu dès le premier tour, dans la 2e circonscription du Lot-et-Garonne. Ephémère ministre de l'Intérieur, le député sortant est devancé par le candidat de La République en marche (28,39%) et la candidate du FN (20,32%).

Christian Eckert

L'ancien secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert a été éliminé dans la 3e circonscription de Meurthe-et-Moselle avec 9,49% des voix. Au second tour, le candidat de La République en marche, Xavier Paluszkiewicz (32,23%), et celui de La France insoumise, Patrice Zolfo (15,91%), qui se disputeront son siège à l'Assemblée.

Ségolène Neuville

Députée socialiste sortante, Sègolène Neuville est, elle aussi, battue dans la 3e circonscription des Pyrénées-Orientales. L'ancienne secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées de 2014 à 2017 arrive troisième (15,7% des voix) derrière la candidate de La République en marche (22,7%) et la candidate du FN (19,3%). 

Pascale Boistard

Dans la première circonscription de la Somme, la défaite est sévère pour Pascale Boistard. L'ancienne secrétaire d'Etat chargée des Droits des femmes puis secrétaire d'État chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie n'a réuni que 7,06%. Pascale Boistard est devancée par le candidat de La République en marche (34,13%), le candidat de La France insoumise et auteur de Merci patron !, François Ruffin (24,32%), le candidat du FN (15,94%) mais aussi le candidat des Républicains (13,38%). 

Juliette Méadel

Juliette Méadel ne termine que cinquième du premier tour dans sa circonscription de Seine-et-Marne. L'ancienne secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes n'obtient que 8,3% des voix derrière la candidate LREM (38,12%) et le candidat de La France insoumise (15,02%), mais aussi derrière l'UDI (12,77%) et le FN (11,11%).

Kader Arif

Ancien ministre délégué puis secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Kader Arif n'est pas qualifié pour le second tour, dans la 10e circonscription de Haute-Garonne. Il arrive en cinquième position derrière LREM, La France insoumise, un centriste et un frontiste.

Christophe Sirugue

Secrétaire d'Etat à l'Industrie puis secrétaire d'Etat au Numérique et à l'Innovation, Christophe Sirugue était député sortant de la 5e circonscription de Saône-et-Loire. Il arrive troisième (15,63%), derrière le candidat LREM (30,09%) et le candidat LR (19,66%).

François Lamy

Ancien ministre délégué à la Ville dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, député sortant de la 6e circonscription de l'Essonne, François Lamy se présentait dans la 1ère circonscription du Nord, à Lille. Comme beaucoup de candidats socialiste, il a été laminé au premier tour, avec 9,1% des voix, loin derrière Christophe Ittier (LREM) et Adrien Quatennens, candidat de La France insoumise, qualifiés pour le second tour. 

Amer, François Lamy a pointé du doigt François Hollande et Manuel Valls, sur Twitter, ajoutant un petit tacle personnel à l'ancien président de la République : "merci pour ces moments".

Martine Pinville

Ex-secrétaire d'Etat au Commerce, Martine Pinville est également éliminée, dans la 1ère circonscription de Charente. Un vilain revers pour la députée socialiste sortante qui avait été élue dès le premier tour en 2012 avec 50,1% des suffrages. Avec 11,52% des voix, elle laisse le second tour au candidat LREM Thomas Mesnier (38%) et à Martine Boutin, de La France insoumise (13,3%).

Clotilde Valter

Dans la 3e circonscription du Calvados, Clotilde Valter totalise 16% des voix. L'ancienne secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat, puis à la Formation professionnelle, arrive ainsi quatrième, derrière Florence Lehericy pour le MoDem, Sébastien Leclerc pour Les Républicains, et Christelle Lechevalier-Letard pour le FN.

Estelle Grelier

Même sort pour l'ancienne secrétaire d'Etat aux Collectivités territoriales, éliminée avec 16,99% des voix, dans la 9e circonscription de Seine-Maritime. Au second tour, la candidate La République en marche Stéphanie Kerbahr (28,75%) affrontera la frontiste Geneviève Salvisberg (17,3%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Législatives 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.