Cet article date de plus d'un an.

Législatives 2022 : l'accord entre les partis de gauche provoque des dissensions au PS

Publié
Législatives 2022 : l'accord entre les partis de gauche provoque des dissensions au PS
Législatives 2022 : l'accord entre les partis de gauche provoque des dissensions au PS Législatives 2022 : l'accord entre les partis de gauche provoque des dissensions au PS (France 3)
Article rédigé par France 3 - T. Petit, H. Capelli, C. Gascard, T. Le Bras A. Gouty, G. Gheorghita, O. Pergament
France Télévisions
France 3

Vendredi 6 mai, l'accord entre le Parti socialiste et les autres partis de gauche, en vue des législatives de juin 2022, a été validé par le conseil national du PS.  

Jeudi 5 mai au soir, 62 % des membres du conseil national du Parti socialiste ont voté en faveur d'un accord avec les autres partis de gauche pour les élections législatives. Le scrutin s'est déroulé dans une ambiance houleuse. Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, a ainsi été pris à partie pendant son discours. "Nous ne sommes pas devenus insoumis (…) c'est dans cette écoute réciproque, dans cet échange permanent entre nous que nous devons avancer", a-t-il affirmé à la fin du conseil.  

Des dissidents à l'intérieur du PS

Déjà, des dissidents se manifestent contre cet accord avec la France Insoumise. "Je ne suis pas macroniste, je ne suis pas mélenchoniste et je défends un projet de cette gauche du réel, de cette gauche du terrain", assume Carole Delga, présidente PS de la région Occitanie, qui a affiché son soutien à des candidats aux législatives qui ne sont pas investis par cette coalition. Les partis de gauche se réuniront samedi 7 mai pour officialiser cette union.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.