Grande-Bretagne : le système de santé, principal enjeu des législatives

Le système de santé, gratuit mais aujourd'hui au bord du gouffre, est au cœur de la campagne des élections législatives, qui se tiendront ce jeudi 7 mai en Grande-Bretagne.

France 2

Jeudi 7 mai, les Britanniques votent pour les élections législatives. Au cœur de la campagne, le système de santé britannique qui implose ces dernières années et manque cruellement de moyens.

Qu'il s'agisse de David Cameron, le Premier ministre, ou du travailliste Ed Miliband, tous les candidats aux élections britanniques défilent dans les hôpitaux. Et pour cause, le NHS, le système de santé britannique, est le premier enjeu de la campagne. Dans le royaume, la santé est gratuite, mais les services ne suivent plus et le déficit explose.

"La Grande-Bretagne est un pays extrêmement libéral, mais la seule chose qui est non négociable en Grande-Bretagne sur le plan service public, c'est le NHS. On a privatisé les trains, on a privatisé tout [...]. Mais le NHS, les 64 millions de Britanniques qui vivent dans le pays y sont très attachés", raconte ce chirurgien d'origine française, aujourd'hui citoyen britannique.

Des traitements écartés, car trop chers...

Des coupes budgétaires et des compressions de personnel alors que le nombre de patients augmente mettent aujourd'hui à mal le NHS. Les urgences sont particulièrement touchées.

Mais la principale crainte des Britanniques, c'est l'arrêt de certains traitements faute de budget. Des médicaments contre le cancer ont ainsi été écartés par le NHS, car trop chers. Selon un avocat du droit médical que France 2 a rencontré, "des études montrent que 50% des médecins préféreraient même ne pas dire à leurs patients que certains traitements existent".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des infirmières transportant un patient dans une clinique de Lorient (Morbihan).
Des infirmières transportant un patient dans une clinique de Lorient (Morbihan). ( MAXPPP)