Cet article date de plus d'un an.

Elections législatives : le Parti socialiste tend la main à La France insoumise pour des négociations

Le Premier secrétaire du PS Olivier Faure refuse que "la formation de gauche qui dispose du plus fort maillage territorial" soit laissée de côté par La France insoumise. Mais l'alliance devrait aussi respecter "des histoires et des projets différents."

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialste, lors de l'investiture d'Anne Hidalgo comme candidate du PS à l'élection présidentielle, à Lille, le 23 octobre 2021 (JAAK MOINEAU / HANS LUCAS / AFP)

Il reconnaît que "la campagne présidentielle a laissé des traces", mais pas question d'être laissé de côté. Le Premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Olivier Faure, a déclaré à l'intention de La France insoumise que "[sa] main est tendue" pour une alliance aux élections législatives, dans un entretien au journal Libération samedi 16 avril.

Le Premier secrétaire du PS a critiqué le choix de Jean-Luc Mélenchon de mener des discussions pour les législatives avec Europe Ecologie-Les Verts (EELV), le Parti communiste français (PCF) et le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) - mais sans le PS. "A moins d'accepter l'idée que la gauche n'ait qu'une vocation minoritaire, il n'est pas possible de refuser la discussion avec la formation de gauche qui dispose du plus fort maillage territorial", d'après Olivier Faure.

Le député de la Seine-et-Marne se dit prêt à "viser des candidats uniques partout où la menace de l'extrême droite existe", "éviter les duels fratricides" et "s'accorder le plus souvent possible sur le ou la candidate qui a le plus de chances de l'emporter face aux droites". Mais il refuse de soutenir en intégralité le programme de La France insoumise, estimant que "le rassemblement ne sera jamais la caporalisation. (...) On doit se rassembler sur nos combats communs tout en respectant des histoires et des projets différents".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.