Politique : plusieurs centaines de militantes féministes manifestent contre l'entrée au gouvernement de Damien Abad, accusé de viols par deux femmes

L'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique appelle à un rassemblement mardi à Paris pour dénoncer "un gouvernement de la honte".

Une femme tient une pancarte dénonçant la présence de Damien Abad au gouvernement, le 24 mai 2022 à Paris.
Une femme tient une pancarte dénonçant la présence de Damien Abad au gouvernement, le 24 mai 2022 à Paris. (THOMAS COEX / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Nous sommes fortes, nous sommes fières, et féministes et radicales et en colère !" Plusieurs centaines de femmes se sont rassemblées, mardi 24 mai au soir, pour protester contre l'entrée au gouvernement de Damien Abad, accusé de viols par deux femmes. L'événement était organisé place Saint-Augustin, à Paris, par l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique (OVSSP), qui dénonce un "gouvernement de la honte". Ce direct est désormais terminé.

Le texte sur pouvoir d'achat sur les rails. "C'est un très gros texte, on est déjà au travail", a affirmé Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement, mardi 24 mai, sur France 2, au sujet des mesures promises par le président de la République pour améliorer le pouvoir d'achat des Français. Elle a précisé que "deux" textes seraient présentés en Conseil des ministres "juste après" le second tour des élections législatives. L'un va "porter des mesures financières" et l'autre sera "un texte d'accompagnement"

 La majorité invitée à Matignon. Elisabeth Borne organisait ce matin à Matignon, pour la première fois depuis sa prise de fonctions, le traditionnel petit-déjeuner de la majorité. Cette réunion intervient au lendemain du premier Conseil des ministres du gouvernement Borne. 

 Bruno Le Maire demande des augmentations. Face à l'inflation, le ministre de l'Economie a appelé lundi les entreprises qui le peuvent à augmenter les salaires, lors d'une réunion à Bercy avec les organisations patronales, défavorables à toute hausse généralisée. La hausse des prix à la consommation a atteint 4,8% sur un an en avril.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #POLITIQUE

22h44 : 3/ Cet observatoire a vu le jour suite à un constat partagé, alarmant et trans-partisan : malgré les efforts de certain-e-s, les partis politiques et l’Etat restent défaillants pour protéger les victimes. Il n’existe aucune prise en charge globale de ce problème.

22h43 : 2/ Gros scoop : les co-fondatrices de l’Observatoire ont, soit travaillé en politique, ou sont des militantes et/ou élues. Ce qui est plutôt logique vu le sujet. On parle de ce qu’on connaît.

22h42 : Depuis quelques jours, quelques twittos « bien informés » voudraient voir dans notre démarche la main invisible de la LFI ou d’une « officine d’extrême gauche » sur nos prises de paroles et nos actions. Petite mise au point donc ⬇️🙂

22h42 : Bonsoir @guizmo. L'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique est une association créée en février et dont le but est de "soutenir et faciliter les actions visant à promouvoir la place des femmes dans la vie publique et lutter contre les violences sexistes et sexuelles". Dans cet article, nous revenons sur les objectifs de cette structure, mais aussi sur son rôle dans l'affaire visant le ministre des Solidarités, Damien Abad, accusé par deux femmes de violences sexuelles.

Les cinq fondatrices sont l'élue EELV au Conseil de Paris Alice Coffin, l'adjointe du maire socialiste des Lilas (Seine-Saint-Denis) Madeline Da Silva, Mathilde Viot, qui travaille pour les députés LFI Danièle Obono et François Ruffin, et Fiona Texeire, qui a exercé au Sénat et au cabinet de l'ex-Premier ministre socialiste Bernard Cazeneuve, ainsi que la journaliste Hélène Goutany. Sur Twitter, l'association a publié ce matin "une mise au point" à destination de ceux qui l'accusent d'être "instrumentalisée".

22h30 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

Plusieurs heures avant la publication de l'article de Mediapart, Matignon a été informé que Damien Abad, alors sur le point d'être nommé ministre des Solidarités, faisait l'objet d'accusations de violences sexuelles, selon nos informations.


Plusieurs centaines de femmes se sont rassemblées en fin d'après-midi à Paris pour protester contre l'entrée au gouvernement de Damien Abad, accusé de viols par deux femmes. L'événement était organisé par l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique (OVSSP), qui dénonce un "gouvernement de la honte". Suivez notre direct.

Où en est l'offensive russe en Ukraine après trois mois de combats ? La Russie s'est dite bien déterminée à atteindre "tous ses objectifs" dans le pays, tandis que Kiev a de son côté continué à demander davantage de matériel à ses soutiens pour tenter de résister face à l'assaillant. Pour faire toute la lumière sur la situation, Luc Lacroix, correspondant de France Télévisions en Russie, a répondu à vos questions.

Jo-Wilfried Tsonga, en larmes, a tiré sa révérence après avoir perdu son dernier match contre le Norvégien Casper Ruud, au premier tour de Roland-Garros. Son compatriote Hugo Gaston s'est quant à lui imposé face à l'Australien Alex de Minaur.


20h27 : #ABAD Matignon connaissait la teneur des accusations visant Damien Abad, plusieurs heures avant la publication de l'article de Mediapart, selon nos informations.

19h27 : Rassemblement Place Saint Augustin contre la nomination au sein du nouveau gouvernement de Gérald Darmanin, Damien Abad & d’Eric Dupont-Moretti #Darmanout @NousToutesOrg #MeTooPolitique https://t.co/4eAyef2qk2

19h02 : Au moins 300 personnes sont réunies place Saint-Augustin à l’appel de #MeeTooPolitique. Après les accusations de viol qui le visent, elles demandent la démission de Damien #Abad. @Politis_fr https://t.co/2fa7mTHyAt

19h02 : Un rassemblement est en cours à Paris depuis 18 heures à l'appel de l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Les manifestants et manifestantes protestent contre la nomination de Damien Abad au poste de ministre des Solidarités, alors que ce dernier est accusé par deux femmes de violences sexuelles. Niant les faits qui lui sont reprochés, le ministre se dit innocent et refuse de quitter son poste. Voici quelques images de la mobilisation partagées sur Twitter par des journalistes sur place.

11h57 : "Je n'ai jamais eu ma carte à EELV, mais j'ai des convictions très fortes sur le changement climatique et sur la biodiversité", assure Amélie de Montchalin, la nouvelle ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

11h14 : 🗣 Eric Zemmour affirme que l’objectif du RN est de le “tuer” ➡️ “Eric Zemmour a passé 8 mois à faire en sorte d’empêcher la qualification de Marine Le Pen au second tour. Il ne faut pas être mauvais perdant. Marine Le Pen est la leader de l’opposition”, estime Jordan Bardella.

11h20 : "Notre objectif, c'est d'avoir des députés RN partout. Je dis aux Français : 'Ne laissez pas les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron'", affirme Jordan Bardella. Le président du RN par intérim tacle aussi Eric Zemmour en le qualifiant de "mauvais perdant".

11h10 : "Il faut que le juge intervienne, plaide Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique après les accusations de viols contre le nouveau ministre de l'Autonomie, Damien Abad. Ce n'est ni vous ni moi qui doit juger ce genre de situation. La présemption d'innoncence est l'un des pilliers de notre société."

10h53 : "Les premières mesures annoncées par Madame Borne, c'est de la casse sociale."

La candidate aux législatives de La Nouvelle Union populaire écologique et sociale, Clémence Guetté, a qualifié le nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne "de droite".

10h29 : Pourquoi les candidats de l'alliance NUPES ne figurent t'ils pas en tant que tels ?

09h37 : "Ma mission c'est de sortir la France des énergies fossiles."

La nouvelle ministre de la Transition énergétique affirme être "du coté de l'écologie des solutions et pas de l'écologie des illusions".

09h07 : 🗣 « Il y a une nécessité d’exemplarité. Le choix de sa nomination est un très mauvais signal pour les victimes de violences sexistes et sexuelles » affirme @Clemence_Guette à propos de l'affaire Damien Abad. 📺 #franceinfo canal 27

09h08 : La candidate aux législatives de La Nouvelle Union populaire écologique et sociale, Clémence Guetté, estime sur franceinfo que Damien Abad n'a pas sa place dans le gouvernement après les accusations de viols à son encontre.

09h01 : Il est 9 heures. Nous faisons un nouveau point sur l'actualité du jour :

La guerre en Ukraine dure depuis trois mois. Quels sont les scénarios envisagés pour les semaines à venir ? Eléments de réponse dans cet article.

Trois cas confirmés de variole du singe ont été enregistrés en France, selon un communiqué de Santé publique France.



• Medvedev et Tsitsipas entrent en lice, quinze Français sur les courts... Découvrez le programme du jour à la porte d'Auteuil.

• #ABAD "Lourdingue", "insistant" : au sein des Républicains, certains décrivent un comportement inapproprié de la part de Damien Abad.

09h33 : Bonjour @Bernard. En France, les élections législatives ont bien lieu les dimanches 12 et 19 juin. Par contre, le premier tour des élections législatives se tiendra le 4 juin 2022 pour le continent américain et les Caraïbes et le 5 juin 2022 pour le reste du monde (hors France). Le second tour se tiendra le 18 juin 2022 pour le continent américain et les Caraïbes et le 19 juin 2022 pour le reste du monde (hors France). De plus, les Français résidant à l'étranger auront la possibilité de voter par internet. Attention, les dates de vote sont différentes : du 27 mai au 1er juin 2022 pour le premier tour et du 10 au 15 juin 2022 pour le second tour.

08h56 : Bonjour FI. Pourriez-vous confirmer les dates des législatives. Tous les médias, dont vous, indiquent 12 et 19 juin. Mais le site officiel gouvernement annonce 5 et 19 juin !Etant à l'étranger, je peux même voter pour le 2ème tour par internet à partir du 10 juin, soit avant le 1er tour que vous annoncez !

08h40 : Le ministre du Travail Olivier Dussopt a précisé sur RTL que le gouvernement avait pour "objectif" une indexation des pensions de retraite sur l'inflation "valable dès la retraite de juillet, versée le 9 août".

08h31 : "C'est un projet de loi très lourd avec le chèque alimentaire, avec le bouclier tarifaire, continuer à bloquer les prix, avec aussi le triplement de la prime Macron avec les dispositifs de participation, d'intéressement, le dividende salarié."

La porte-parole du gouvernement a précisé qu'il y aurait un projet de loi sur le pouvoir d'achat, "peut-être même deux", l'un "financier qui va apporter des mesures financières et un texte d'accompagnement qui portera d'autres types de mesures".

08h30 : Le projet de loi sur le pouvoir d'achat sera finalement présenté en Conseil des ministres après les législatives de juin et non avant, a rectifié la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire, sur France 2.

07h46 : "Lourdingue", "insistant", voire "déplacé"... Au sein des Républicains, certains décrivent un comportement inapproprié de la part de Damien Abad, après les accusations de viols par deux femmes dans Médiapart, pour des faits présumés remontant à 2010 et 2011. Témoignages.

06h17 : Face à l'inflation qui s'accélère, le ministre de l'Economie a appelé les entreprises qui le peuvent à augmenter les salaires, lors d'une réunion à Bercy avec les organisations patronales, défavorables à toute hausse généralisée.

07h25 : Il est 6 heures. Nous faisons un premier point sur l'actualité du jour :

La guerre en Ukraine dure depuis trois mois. Les troupes russes concentrent désormais leur offensive sur la dernière poche de résistance de la région de Louhansk, dans le Donbass. "Les prochaines semaines de guerre seront difficiles", a prévenu hier soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Qui se présente dans votre circonscription aux prochaines élections législatives des 12 et 19 juin ? La réponse est désormais à portée de clics, grâce à notre moteur de recherche. C'est simple, vous tapez votre adresse dans la barre qui se trouve dans l'article, cliquez sur la loupe et la liste s'affiche.

• Medvedev et Tsitsipas entrent en lice, quinze Français sur les courts... Découvrez le programme du jour à la porte d'Auteuil.

Accusé de viols par deux femmes, Damien Abad se dit "innocent" et n'envisage pas de démissionner. Le nouveau ministre s'est exprimé face à la presse en fin d'après-midi depuis l'Ain, où il est candidat aux législatives.