VIDEO. "Le RN est vraiment en train de devenir un parti populaire qui représente l'ensemble de la France", réagit Thierry Mariani

Thierry Mariani, ancien ministre sarkozyste et nouveau député européen du Rassemblement national, était l'invité de franceinfo ce lundi matin.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

Le parti de Marine Le Pen s'est imposé face à LREM en obtenant 23,31% (selon les chiffres publiés par le ministère de l'Intérieur) des suffrages aux élections européennes du dimanche 26 mai.

>> Réactions, analyses... suivez en direct la journée post-élections européennes

"Le RN est vraiment en train de devenir un parti populaire qui représente l'ensemble de la France", s'est réjoui sur franceinfo, ce lundi matin, Thierry Mariani, nouveau député européen du Rassemblement national. "En pourcentage, le RN c'est deux points de plus qu'aux présidentielles. On n'a jamais eu autant de voix" aux européennes, a s'est félicité l'ancien ministre et député LR, qui a rejoint Marine Le Pen en début d'année.

"Le RN, un parti populaire qui représente bien l'ensemble de la France" 

"Quand on analyse nos résultats, on est désormais dans toutes les régions, toutes les catégories socioprofessionnelles et toutes catégories d'âge. Le RN est vraiment en train de devenir un parti populaire qui représente bien l'ensemble de la France", a assuré le nouvel eurodéputé.

Thierry Mariani affirme d'ailleurs qu'il sera dès mardi 28 mai à Bruxelles pour entamer les négociations et constituer des groupes. "On va siéger le 1er juillet, c'est à dire que pendant six semaines les négociations pour constituer un, deux ou trois groupes, vont commencer. On sera d'ailleurs demain à Bruxelles pour cela", explique-t-il, convaincu que les partis populistes européens devraient réussir à s'entendre pour constituer deux groupes.

"Sur la question migratoire, on est quasiment tous d'accord"

"Est-ce qu'il y aura un groupe ? La question ne se pose même pas", a affirmé Thierry Mariani, ce lundi matin sur franceinfo. "En réalité, ce qui compte, c'est que sur l'essentiel des sujets, on votera la même chose. Sur la question migratoire, on est quasiment tous d'accord. Il y a des divergences en politique étrangère, sur la directive des travailleurs détachés, mais sur l'essentiel, on veut une Europe des nations et on sera tous ensemble sur les même votes", a assuré Thierry Mariani.

"J'appelle Les Républicains attachés à cette tendance populaire et souverainiste de nous rejoindre"

Concernant son ancien parti Les Républicains, Thierry Mariani fait un diagnostic du très faible score de François-Xavier Bellamy (8,48%) : "Quand dans le même parti on a : Raffarin, qui a fait campagne avec Royal pour la liste Loiseau, des gens qui ont un profil plus à droite comme Laurent Wauquiez et des macronistes repentis comme Estrosi ou le maire de Toulouse, quelle est la ligne politique de ce parti ?", interroge l'ancien député LR. "Moi j'appelle Les Républicains qui sont attachés à cette tendance populaire et souverainiste, de nous rejoindre. Aujourd'hui, Les Républicains ont pour seul programme 'rester ensemble'. Mais rester ensemble n'est pas un programme", a-t-il conclu.

Thierry Mariani, n°3 sur la liste du Rassemblement national pour les européennes, sur franceinfo lundi 27 mai 2019.
Thierry Mariani, n°3 sur la liste du Rassemblement national pour les européennes, sur franceinfo lundi 27 mai 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)