Nathalie Arthaud (LO) : "L'Union européenne a unifié le sort des Européens dans la misère"

Nathalie Arthaud, tête de liste Lutte ouvrière aux élections européennes est l'invité des "4 Vérités" de France, vendredi 5 avril. 

Nathalie Arthaud n'était pas invitée au débat sur les élections européennes jeudi 4 avril. Elle déplore l'absence "du seul courant qui est installé dans la vie politique française depuis longtemps et qui parle du point de vue des travailleurs, le seul courant qui va dénoncer dans ces élections les bas salaires, les petites retraites, l'exploitation, ces inégalités délirantes", sur le plateau des "4 Vérités" de France 2, vendredi 5 avril. "Ce qui s'est passé hier montre que le pluralisme, la démocratie, l'égalité, sont des mots absolument creux", ajoute la tête de liste Lutte ouvrière aux élections européennes. 

Le mouvement des "gilets jaunes" a fait "bouger les lignes"

Nathalie Arthaud assure que le mouvement des "gilets jaunes" a fait "bouger les lignes" avant d'ajouter "Il y a eu des femmes et des hommes qui se sont levés, qui ont dit cela suffit d'être maltraités". La porte-parole Lutte ouvrière estime que "l'Union européenne a unifié le sort des Européens dans la misère, le chômage de masse et la précarité". Elle déplore "un instrument pour les capitalistes pour pouvoir continuer de faire jouer la concurrence et d'exploiter encore plus durement les travailleurs"

Le Nouveau parti anticapitaliste soutient Lutte ouvrière, mais il existe une divergence sur le maintien ou non de la France dans l'Union européenne. "Les frontières, nous pensons qu'il faut les supprimer. Il faut donner la possibilité aux plus pauvres de pouvoir circuler pour aller gagner leur vie où ils le peuvent", précise Nathalie Arthaud. L'ancienne candidate aux élections présidentielles de 2017 préconise "l'augmentation des salaires et des retraites, la répartition du travail pour tous et la mise sous contrôle de la classe capitaliste"

(BERTRAND GUAY / AFP)