Les élections européennes devraient revenir à des listes nationales en 2019

Edouard Philippe a annoncé aux chefs de partis qu'il allait proposer l'abandon du système des circonscriptions multirégionales.

L\'hémicycle du Parlement européen de Strasbourg, le 15 novembre 2017.
L'hémicycle du Parlement européen de Strasbourg, le 15 novembre 2017. (FREDERICK FLORIN / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

On change les règles. L'exécutif va proposer le retour à un mode de scrutin par liste nationale aux prochaines élections européennes de 2019, a annoncé mercredi 29 novembre Edouard Philippe aux chefs de partis. Le système des circonscriptions multirégionales serait ainsi abandonné.

"Le Premier ministre nous a confirmé que l'intention du gouvernement était de changer le mode de scrutin, avec un scrutin national, et donc un vrai débat national (...) et nous voulons soutenir cette démarche", a expliqué le premier des reçus à Matignon, le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde.

Les Républicains, seul parti opposé à cette réforme

A l'Elysée la semaine dernière, les chefs de partis (sauf Bernard Accoyer pour Les Républicains) avaient plaidé auprès d'Emmanuel Macron pour un retour à des listes nationales pour les élections européennes, qu'ils soient pro ou antieuropéens. Fort de ce quasi-consensus, l'exécutif devrait disposer d'une solide majorité pour le futur projet de loi qui sera examiné début 2018 au Parlement.

Seule formation politique favorable au maintien des circonscriptions régionales, Les Républicains ont dénoncé un "tripatouillage du mode de scrutin" qui "essaie de répondre à la constitution d'un parti politique [La République en marche] en mal de leader et de visibilité dans les territoires". "C'est particulièrement regrettable, mais on peut se souvenir qu'à chaque fois que des majorités ont changé des modes de scrutin, les citoyens les ont sanctionnées et ces majorités ont perdu", a averti leur secrétaire général Bernard Accoyer à sa sortie de Matignon.

La circonscription nationale unique, en vigueur depuis les premières élections européennes de 1979 et jusqu'en 1999, avait été abandonnée pour les européennes de 2004. Depuis, la France était divisée en huit circonscriptions (Est, Ouest, Ile-de-France, Outre-mer...)