INFOGRAPHIES. Quels élus ont été les plus assidus, les plus productifs… et les plus flemmards au Parlement européen ?

Le Parlement européen peut se targuer de présenter un très bon taux de présence lors des assemblées plénières, qui oscille autour de 90%.

Lors d\'un vote dans l\'hémicycle du Parlement européen, à Strasbourg le 26 mars 2019.
Lors d'un vote dans l'hémicycle du Parlement européen, à Strasbourg le 26 mars 2019. (FREDERICK FLORIN / AFP)

Les 751 députés européens ont dit au revoir (momentanément pour certains, définitivement pour d'autres) à l'Hémicycle. Jeudi 18 avril, le Parlement européen a tenu la dernière séance plénière de la mandature, avant les élections européennes du 26 mai

Des vacances bien méritées ? A l'aide de sites compilant les données sur les activités des eurodéputés, franceinfo dresse le palmarès des parlementaires selon leur assiduité et le nombre de travaux produits.

Quels élus ont été les plus présents dans l'Hémicycle ?

Le Parlement européen peut se targuer de présenter un très bon taux de présence lors des assemblées plénières, qui oscille autour de 90%. Grâce au site MEP Rankings (en anglais), nous avons pu déterminer quels ont été, durant cinq ans, les députés les plus présents lors de ces grands raouts qui s'étalent généralement sur plusieurs jours, une fois par mois.

Sur la plus haute marche du podium, on retrouve en fait un tir groupé de sept eurodéputés, ex-aequo, qui n'ont loupé aucune des 276 séances plénières qui se sont tenues en cinq ans : trois membres du groupe PPE (droite), trois du S&D (gauche) et un non inscrit. Parmi eux, le Français Jérôme Lavrilleux, mais aussi le Belge Claude Rolin, le Roumain Cristian Dan Preda, la Finlandaise Liisa Jaakonsaari, le Slovaque Vladimir Manka, le Polonais Janusz Zemke et le Tchèque Pavel Telička.

Un autre critère, utilisé par le site Vote Watch (en anglais), consiste à recenser la participation des eurodéputés aux votes électroniques organisés dans l'Hémicycle sur les différents textes et amendements. A ce petit jeu, c'est une Française membre du PPE, Françoise Grossetête, qui termine le mandat en pole position avec 9 613 votes sur 9 619 possibles (99,94%), suivie de près par son collègue Jérôme Lavrilleux (99,81%), l'Allemand Jens Gieseke (99,77%), la Française Anne Sander (99,76%) et le Polonais Bogdan Andrzej Zdrojewski (99,72%).

Et les moins assidus ?

Tous les eurodéputés ne sont pas aussi scrupuleux. Selon les données de MEP Ranking, 86 eurodéputés (soit 11% du total) ont un taux de présence inférieur à 80%. La palme de l'absentéisme revient à l'Irlandais Brian Crowley, qui n'a assisté qu'à deux séances (soit un taux de présence de 0,7%) et n'a pas participé au moindre vote. Une désertion certes due à de graves problèmes de santé, mais très critiquée au sein même de son parti, comme l'écrivait The Irish Times en 2017.

Deuxième sur le podium des absents, l'Italien Renato Soru, qui n'a émargé qu'à 111 séances sur 276 (soit 40% de présence). Ce membre du groupe Socialistes et démocrates (S&D) est également connu pour être le fondateur et l'un des dirigeants du fournisseur d'accès à internet Tiscali. Une activité qui lui aurait rapporté 1,5 million d'euros par an, selon une étude de Transparency International (fichier PDF, en anglais). L'Italien Aldo Patriciello (56%) et le Français Florian Philippot (60%) complètent le quarté de tête.

En ce qui concerne la participation aux votes, outre Brian Crowley et Renato Soru, deux figures du Parlement européen sont régulièrement aux abonnés absents : le Britannique Nigel Farage, chantre du Brexit (40,08% de participation), et Jean-Marie Le Pen, qui n'a voté qu'à 43,15% des scrutins.

Qui ont été les plus prolifiques ?

Sur la base des données fournies par le site Vote Watch, nous avons comptabilisé le nombre de rapports et d'avis rédigés par chacun des 751 députés. Sur chaque texte examiné en commission par les eurodéputés, un rapporteur est désigné, chargé de rédiger des amendements en recherchant des compromis entre les différents groupes. Le rapport est ensuite voté en séance plénière. De même, les commissions peuvent adopter des avis rédigés par un ou plusieurs de leurs membres.

Au classement des rédacteurs de rapports et d'avis les plus prolifiques, le conservateur polonais Ryszard Czarnecki (groupe ECR) arrive de très loin en tête, avec 55 rapports et 3 avis. Viennent ensuite la socialiste espagnole Inés Ayala Sender (S&D), avec 36 rapports et 9 avis, puis le travailliste britannique Derek Vaughan (S&D), avec 36 rapports et 7 avis.

Mais ce classement a ses limites. Les quatre eurodéputés ayant rédigé le plus grand nombre de rapports et d'avis sont en effet membres de la commission du contrôle budgétaire, particulièrement prolifique en la matière en comparaison des autres commissions.

Dans le bas du classement, on retrouve… 187 eurodéputés qui n'ont écrit aucun rapport ni avis. Ce qui ne signifie pas qu'ils n'ont pas travaillé : d'autres types de rapports (non comptabilisés par Vote Watch) existent, et le travail parlementaire ne se limite pas à la rédaction de ces documents. Interrogé par franceinfo, l'eurodéputé français Arnaud Danjean remarque aussi "un très net frein à l'inflation législative" entre 2014 et 2019 par rapport aux précédents mandats. Une mauvaise nouvelle "pour les députés qui aiment bien les statistiques personnelles", sourit-il. "Avant, un député arrivait facilement à obtenir au moins un rapport par an. Lors de ce mandat, décrocher un ou deux rapports en cinq ans relevait de l'exploit !"