Européennes : La République en marche garde son avance sur le Rassemblement national, selon un sondage

Selon cette enquête, 23% des sondés disent vouloir voter pour la liste de la formation d'Emmanuel Macron et 19,5% pour celle de Marine Le Pen, en cas en présence d'une liste représentant les "gilets jaunes".

L\'hémicycle du Parlement européen, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 13 février 2019. 
L'hémicycle du Parlement européen, à Strasbourg (Bas-Rhin), le 13 février 2019.  (FREDERICK FLORIN / AFP)

La République en marche (LREM) conserve son avance sur le Rassemblement national (RN) dans les intentions de vote aux élections européennes du 26 mai. C'est ce qui ressort d'une enquête Ipsos-Sopra Steria pour le centre de recherches de l'institut de Sciences politiques (Cevipof), la Fondation Jean-Jaurès et Le Monde (article abonnés), publiée lundi 25 février.

Sur 10 000 personnes interrogées par internet du 15 au 21 février, 23% disent vouloir voter pour la liste de la formation d'Emmanuel Macron et 19,5% pour celle du parti d'extrême droite, dans l'hypothèse où il y aurait une liste "gilets jaunes". Sans liste "gilets jaunes", la marge serait un peu plus étroite mais la liste LREM resterait en tête, toujours avec 23% des intentions de vote contre 21% pour celle du parti de Marine Le Pen. 

Insatisfaits de Macron à 52% 

Pourtant, la satisfaction à l'égard du chef de l'Etat a encore baissé, avec 15% seulement de satisfaits et une note moyenne de 3,4 sur 10, contre 23% et 4,4 en mai 2018. Le nombre de sondés insatisfaits par Emmanuel Macron bondit à 52% (35% en mai 2018) et le nombre de ceux qui ne sont ni satisfaits, ni insatisfaits chute à 33% (au lieu de 42%).

Ils sont 54% à dire qu'ils n'apprécient ni la personnalité ni l'action du chef de l'Etat, contre 17% d'un avis contraire ; 10% le classent à gauche, 39% au centre et 66% à droite. Mais 52% des sondés estiment que Marine Le Pen ferait moins bien que lui, contre 22% d'un avis contraire. Pour 53% d'entre eux, le chef de file de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, ferait aussi moins bien qu'Emmanuel Macron, contre 16% d'un avis contraire. Seuls 12% estiment que le président de LR, Laurent Wauquiez, ferait mieux, 42% jugeant qu'il ferait moins bien. 

Les partis de gauche sous les 10%

La présence ou non d'une liste "gilets jaunes" change peu le rapport de force pour les autres listes. Toutes sont reléguées sous la barre des 10% d'intentions de vote, à l'exception de LR (12% dans les deux cas). Les listes LFI et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) font jeu égal, avec 8% d'intentions de vote pour chacune en cas de présence d'une liste "gilets jaunes", 8,5% dans le cas inverse. La liste Génération.s et Nouvelle Donne soutenue par l'ancien candidat socialiste à la présidentielle Benoît Hamon oscille entre 5% et 5,5%, comme celle du Parti socialiste, et celle de Debout la France fait à peine mieux (6% et 6,5%). La liste UDI (centriste) reste scotchée à 2,5% et le Parti communiste à 2%.

Si les élections européennes suscitent l'intérêt de trois Français sur quatre, le taux d'abstention s'annonce néanmoins très élevé : 74% des personnes interrogées se disent intéressées par ce scrutin intermédiaire, mais seulement 42% se déclarent certaines d'aller voter le 26 mai, ce qui conduit à un taux de participation évalué entre 40% et 44%.