Elections européennes : un record de 33 listes validées, 2 607 candidats en lice

L'arrêté fixant les listes aux européennes est paru samedi au Journal officiel. 

Des bulletins de vote dans une urne électorale dans le 14 arrondissement de Paris lors du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017.
Des bulletins de vote dans une urne électorale dans le 14 arrondissement de Paris lors du second tour des élections législatives, le 18 juin 2017. (BENJAMIN CREMEL / AFP)

Vaste choix pour les électeurs qui se rendront dans leurs bureaux de vote le 26 mai. Ils devront faire leur choix aux élections européennes parmi 33 listes, selon un arrêté publié samedi 4 mai au Journal officiel. Chaque liste comprend 79 candidats, c'est-à-dire le nombre de sièges qui seront attribués à la France dans l'hémicycle strasbourgeois. Au total, il y a donc 2 607 candidats français en lice. Après la diffusion des listes, ils se lanceront dans la campagne officielle à partir du lundi 13 mai.

De Lutte ouvrière au Rassemblement national, les formations politiques habituelles représentent à elles seules une petite quinzaine de listes, déjà régulièrement prises en compte par les instituts de sondage dans les enquêtes d'intentions de vote. Trois listes sont issues du mouvement social des "gilets jaunes". Deux d'entre elles y font clairement référence : Evolution citoyenne et Alliance jaune. Quant à la troisième, la liste Mouvement pour l'initiative citoyenne, elle reprend à son compte l'une des principales revendications du mouvement social, l'instauration d'un référendum d'initiative citoyenne (RIC) au niveau national et européen.

Liste des partis en lice aux élections européennes. (capture d\'écran) 
Liste des partis en lice aux élections européennes. (capture d'écran)  (LEGIFRANCE)

Liste des partis en lice aux élections européennes. (capture d\'écran) 
Liste des partis en lice aux élections européennes. (capture d'écran)  (LEGIFRANCE)

Diverses "petites listes", représentant notamment des intérêts catégoriels ou locaux, sont également en lice. Les européennes ont en effet régulièrement offert par le passé de la visibilité à de petits partis ou mouvements plus ou moins structurés. En l'occurrence, plusieurs listes représentent des courants féministe, écologiste, ou encore royaliste. D'autres formations, comme le NPA, ou encore l'ancien candidat à la présidentielle 2017 Jean Lassalle, ont en revanche jeté l'éponge pour des raisons financières.