Tarifs des péages : les sociétés d'autoroutes visées par une action collective

L'avocate et ex-ministre de l'Environnement Corinne Lepage demande vendredi 13 février aux automobilistes de s'insurger et de réclamer le remboursement de 20 % de leurs tickets de péages d'autoroutes.

FRANCE 2

Pour la première fois, les automobilistes se rebiffent contre les sociétés d'autoroutes. Beaucoup sont prêts à se battre contre des tarifs de péages jugés trop élevés. "C'est un peu cher", confirme au micro de France 2 une automobiliste.
Objectif de l'action collective lancée vendredi 13 février : demander le remboursement d'une partie des tickets de péages pour les cinq plus vieilles autoroutes, l'A1, l'A16, l'A13, l'A7, et l'A9, toutes construites avant 1960. Corinne Lepage, à l'origine de l'initiative, estime que les automobilistes paient 20 % de trop. "On ne paie pas le juste prix sur ces vieilles autoroutes, tout simplement car on nous fait encore payer le prix de construction, alors que l'amortissement est terminé depuis belle lurette", assure l'avocate et ex-ministre de l'Environnement.

Déjà plus de 15 000 plaignants

Les sociétés d'autoroutes ont assuré par communiqué que cette démarche n'a aucune réalité économique et juridique.
Pour participer, il suffit de s'inscrire sur un site internet, remplir le formulaire, et prouver l'usage d'une des cinq autoroutes concernées pendant les cinq dernières années. Plus de 15 000 plaignants se sont inscrits vendredi. Les initiateurs de l'action en espèrent 50 000.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures sur l\'autoroute A6 à Arras (Pas-de-Calais), le 10 octobre 2014.
Des voitures sur l'autoroute A6 à Arras (Pas-de-Calais), le 10 octobre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)