Livret A : la Banque de France recommande de baisser le taux de rémunération à 1,25 %

Le taux du livret A est actuellement de 1,75 %. Pierre Moscovici doit annoncer dans les prochains jours sa décision sur l'évolution du taux. Mais pour le gouverneur de la Banque de France, il faudrait baisser le taux à 1,25 % au 1er août prochain, afin de tenir compte du ralentissement de l'inflation.

(Maxppp)

C'est le feuilleton de ces derniers jours : à quel taux de rémunération va s'établir le livret A ? Alors que le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, doit rendre sa décision dans les jours qui viennent, les recommandations se multiplient, au regard de l'inflation qui s'est établie à + 0,9 % sur un an.

Attendue, celle de la Banque de France. Dans un communiqué publié ce vendredi, son gouverneur Christian Noyer préconise un abaissement du taux à 1,25 %. Et encore, si la logique d'indexation sur l'inflation avait été respectée, cela "conduirait à abaisser à partir du 1er août le taux du livret A de 1,75 % à 1 % " selon ce communiqué.

Une entorse à la règle

Mais la Banque de France pondère immédiatement : "Toutefois, constatant que l'application de la formule conduirait à une forte variation et à un niveau inédit de la rémunération du livret A, le gouverneur a décidé que cette circonstance exceptionnelle justifiait qu'il soit dérogé à la stricte application des taux calculés selon la formule de calcul en vigueur, ainsi que le règlement en prévoit la possibilité ".

En clair : la logique aurait voulu que le taux de rémunération du livret A passe à 1 %, mais dans une situation économique difficile, et étant donné la popularité que garde le livret A, sans oublier que l'écart entre 1,75 et 1 % est important, la Banque de France a choisi de déroger à la règle. Mais le débat n'est toujours pas tranché : il faudra attendre encore quelques jours avant de connaître le taux, forcément à la baisse, du livret A à compter du 1er août prochain.