Cet article date de plus de trois ans.

Les tarifs bancaires en hausse de 2,2% en 2018, selon l'UFC-Que Choisir

L'association invite les clients à faire jouer la concurrence et à ne pas hésiter à quitter leur banque "pour un établissement moins vorace".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme insère sa carte bleue dans un distributeur, le 24 mars 2017, à Sienne (Italie). (INNOCENTI / CULTURA CREATIVE / AFP)

L'inflation progresse, les coûts bancaires encore plus. Les tarifs de votre banque ont augmenté en moyenne de 2,2% entre 2017 et 2018, selon une étude publiée, jeudi 11 janvier, par l'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir. Il vous en coûte désormais en moyenne 211 euros par an. 

Sur la base des brochures tarifaires de 22 établissements représentatifs, y compris en ligne, l'UFC-Que Choisir avance que le coût moyen d'un compte bancaire a progressé depuis 2013 de 9%, soit trois fois plus rapidement que l'inflation.

"Flambée" des prix de services en agence

Cette hausse "concerne aussi bien les consommateurs équipés de packages, dont le prix de l'offre classique a bondi de 2,5% en 2018, que les prestations facturées au détail", détaille l'association. L'UFC-Que Choisir estime même que les frais de certains services réalisés en agence ont "littéralement flambé", évoquant par exemple une progression de 17% pour un virement et de 11% pour la remise d'un chéquier.

Une fois ce constat dressé, l'étude relève toutefois que les écarts de tarifs entre banques sont "considérables". Ils varient de un à six pour les profils haut de gamme et les seniors, de un à 17 pour un actif ou une utilisation standard de compte, et de un à dix pour un usage intensif du compte, notamment en cas de dépassement du découvert autorisé.

L'UFC-Que Choisir invite par conséquent "les consommateurs (...) à jouer pleinement leur rôle d'arbitre du marché""En moyenne, un senior peut ainsi réaliser 153 euros d'économies, un actif, 168 euros, et un habitué des dépassements de découvert, pas moins de 236 euros en quittant sa banque pour un établissement moins vorace", poursuit l'association, qui propose un comparateur en ligne, gratuit jusqu'au 21 janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Votre argent

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.