VIDEO. Un journaliste furieux filme les congélateurs et réfrigérateurs en panne d'un Carrefour City parisien

Sa vidéo a fait plus de 7 millions de vues sur Twitter.

L\'enseigne d\'un magasin Carrefour City, en Bretagne (photo d\'illustration).
L'enseigne d'un magasin Carrefour City, en Bretagne (photo d'illustration). (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)

En pleine canicule, les frigos étaient en panne. Le journaliste Gaspard Glanz, de l'agence Taranis News, n'a pas caché sa colère, jeudi 22 juin, en voyant les réfrigérateurs à température ambiante, dans un magasin Carrefour City de la rue du Faubourg-Montmartre, à Paris. Autant dire que le beurre était ramolli et la glace fondue, comme le montre la vidéo, devenue virale, publiée sur le compte Facebook de Taranis News. Elle avait dépassé les 7 millions de vues vendredi matin.

"Les frigos ne sont pas allumés"

"On va vous montrer, lance Gaspard Glanz, que les frigos ne sont pas allumés, que les congélateurs n'ont pas été allumés de la nuit, que les glaces sont molles etc., et que le magasin reste ouvert, pas de problème", sans "chaîne du froid".

"On va faire un petit tour", ajoute-t-il, en précisant n'avoir "pas de thermomètre". A l'intérieur, il saisit une limonade dans un rayon réfrigéré : "Elle est à température ambiante", affirme-t-il. Mais "le meilleur, c'est ça", continue-t-il, en soulevant un carton dans un congélateur. Il prend la glace au chocolat, l'ouvre et enfonce son pouce dedans : "La glace, elle est molle", assène-t-il avant de la jeter par terre car elle est "impropre à la consommation".

Le patron arrive. "Vous êtes un criminel, monsieur, lui lance le journaliste. Vous avez un thermomètre quelque part ?" Gaspard Glanz avise finalement un thermomètre dans un réfrigérateur, qui affiche 19 °C. Un autre, dans le rayon où sont rangés "le beurre, la crème, le lait", est à 15 °C. Le journaliste raconte être venu une première fois et s'être énervé. "J'ai même jeté une bouteille de vin par terre pour stimuler un peu la créativité du patron, pour lui faire fermer son magasin, mais il n'en à rien à foutre."

"Monsieur, je ne suis que salarié de la société"

Peu après, Gaspard Glanz trouve un autre frigo (celui de la viande et de la charcuterie) à 25 °C. "Vous êtes un criminel, vous allez aller en prison", lance-t-il au gérant. "Monsieur, je ne suis que salarié de la société, je suis en train d'appeler", répond le responsable du magasin. "Je ne partirai pas avant que vous l'ayez fermé", assène le reporter, avant de le traiter à nouveau de "criminel".

Le fondateur de Taranis News a ensuite publié ce message sur Twitter :

Carrefour invite les clients à se faire rembourser

Contacté par franceinfo, le groupe Carrefour explique que son magasin "a été victime d'une panne d'un moteur frigorigène dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 juin", et non depuis sept jours, comme mentionné dans la vidéo. Le service communication de l'entreprise assure que "les produits ont été jetés", que "les meubles réfrigérés ont été nettoyés" et que "le moteur frigorigène est en cours de réparation".

Le magasin, qui a été fermé après l'incident, comme le montre la vidéo, "a rouvert vendredi matin, sauf le rayon frais et surgelés". L'incident a duré "un très court laps de temps", insiste le groupe, qui "présente ses excuses à ses clients pour la gêne occasionnée". Les clients qui ont acheté des produits au rayon frais et surgelés peuvent prendre contact avec le service consommateur du groupe ou se présenter au magasin pour se faire rembourser.

"Il faut rester correct"

Certains internautes ont approuvé la dénonciation du scandale, mais désapprouvé l'attitude du journaliste, comme le montrent ces réactions.