VIDEO. Coup d'envoi du bras de fer entre l'État et les sociétés autoroutières

Mardi, le gouvernement annonçait le gel des tarifs des péages. Les concessionnaires autoroutiers dénoncent cette décision unilatérale et préparent une action en justice.

FRANCE 2

Mardi 27 janvier, Matignon annonçait à la surprise générale le gel des tarifs aux péages qui devaient augmenter de 0,57% au 1er février. Objectif : augmenter le pouvoir d'achat des Français. Les exploitants des autoroutes lancent une procédure contre l'État qui a de grandes chances d'aboutir. En effet, l'État a signé un contrat avec les concessionnaires autoroutiers qui prévoit ces hausses.

Vers une renégociation ou une résiliation des contrats

Les tarifs resteront bloqués dans l'attente des conclusions d'un rapport parlementaire. En attendant, l'État met la pression sur les sociétés autoroutières. Il envisage deux scénarios : une renégociation ou une résiliation pure et simple de ces contrats. En février dernier, l'autorité de la concurrence avait dénoncé la situation de rente des sociétés autoroutières. Le bras de fer ne fait que commencer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement de Manuel Valls veut rééquilibrer les relations entre les sociétés d\'autoroutes et l\'Etat.
Le gouvernement de Manuel Valls veut rééquilibrer les relations entre les sociétés d'autoroutes et l'Etat. (MILENAP / PHOTONONSTOP)