Trichet voit la reprise en 2010

Pour le président de la BCE, la chute du Produit intérieur brut (PIB) dans le monde développé est en train de ralentir

Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne (BCE).
Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne (BCE). (© AFP)
Pour le président de la BCE, la chute du Produit intérieur brut (PIB) dans le monde développé est en train de ralentirPour le président de la BCE, la chute du Produit intérieur brut (PIB) dans le monde développé est en train de ralentir

"Nous verrons probablement que la chute est de plus en plus faible, mais les chiffres resteront négatifs et cela pourrait durer toute l'année en cours. Les chiffres positifs vont apparaître dans le courant de l'année prochaine", a dit samedi Jean-Claude Trichet.

Il s'exprimait après une réunion du "Groupe des 30" à Rome.

M. Trichet avait déjà estimé il y a deux semaines que l'économie se trouvait a un "point d'inflexion" et que la reprise devrait intervenir "dans le courant de l'année 2010". Dans les pays émergents, "nous pourrions voir quelque chose se matérialiser plus rapidement", a ajouté le président de la BCE.

Le Fonds monétaire international (FMI) prévoit cette année un recul du PIB des pays développés de 3,8% avant une stabilité en 2010. Au niveau mondial, il table sur une baisse de 1,3% suivi d'une reprise en 2010 de +1,9%.

M. Trichet a confirmé qu'il était "hors de question" de modifier le rôle et la mission de la BCE dans le maintien de la stabilité des prix.

"Les banques centrales existent pour assurer la stabilité des prix qui est un élément crucial pour la confiance" sur les marchés, a estimé le président de la BCE.