Cet article date de plus d'un an.

Un oiseau sème la pagaille sur un vol Singapour-Londres

Le mainate, un passereau originaire de l'Asie du Sud-Est, n'était pas recensé sur le vol et ne portait pas d'étiquette d'enregistrement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre l'oiseau perché sur le bord d'un repose-tête, deux heures avant que l'appareil n'atterrisse à Londres. (DR)

Il a surgi dans le compartiment de la classe affaires lors d'un trajet de douze heures. Un oiseau a semé la pagaille sur un vol assurant la liaison entre Singapour et Londres, indique mardi 15 janvier la compagnie Singapore Airlines.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre l'oiseau perché sur le bord d'un repose-tête, deux heures avant que l'appareil n'atterrisse dans la capitale britannique. Une première tentative d'un membre d'équipage de capturer l'oiseau a échoué, poussant certains passagers à se joindre à la chasse.

"Il a été finalement attrapé par des membres d'équipage avec l'aide de certains passagers et remis à l'atterrissage de l'appareil à Londres aux autorités aéroportuaires pour le placer en quarantaine", a indiqué Singapore Airlines.

Le communiqué de la compagnie ne précise pas comment l'oiseau s'est introduit à bord du vol SQ322 le 7 janvier. L'oiseau, un mainate, passereau originaire d'Asie du Sud-Est, n'était pas recensé sur le vol et ne portait pas d'étiquette d'enregistrement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.