Cet article date de plus d'un an.

Made In France : vers de trottinettes électriques de plus en plus françaises ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Made In France : vers de trottinettes électriques de plus en plus françaises ?
FRANCE 3
Article rédigé par
O.Poncelet, M.Diawara, G.Bensoussan, G.Vaudry - France 3
France Télévisions

En France, les trottinettes électriques constituent un marché florissant : 640 000 unités en 2020, soit une hausse de 34 %. Un secteur qui profite avant tout aux Chinois, mais les Français espèrent se trouver un créneau.

Quand il sort de son studio d'enregistrement, Emmanuel Paez Patino, ingénieur du son marseillais (Bouches-du-Rhône), déplie sa nouvelle monture : sa trottinette, qu'il juge stable et écologique. Depuis qu'il a perdu son permis, il ne peut plus s'en passer. Elle lui permet de se faufiler entre les voitures. "On évite les bouchons, on ne paye pas les places de parking, il n'y a pas d'essence", dit-il.

Percée de la trottinette française

La France est devenue le plus gros marché d'Europe pour les trottinettes électriques. Sur le vieux port comme ailleurs, chaque utilisateur a ses raisons d'utiliser ce moyen de transport. Delphine Simeray, infirmière libérale, l'utilise pour enchaîner les rendez-vous avec ses patients. Son seul souci : une meilleure sonnette. Et dans une boutique spécialisée du coin, on fait au moins une vente par jour.  L'augmentation est de 34 % sur un an sur toute la France. La demande explose, et l'offre suit. Mais à qui cela profite-il ? Les marques et les assembleurs sont chinois. Cependant, les marques françaises existent et s'engouffrent eux aussi sur ce marché porteur. Mais la trottinette à 100 % française n'existe pas encore, faute de pièces.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.