Transports : de plus en plus de Français optent pour le covoiturage

Le covoiturage séduit de plus en plus de Français, même pour des trajets courts. Des aides devraient être proposées pour inciter à utiliser ce mode de déplacement.

FR2

Pendant la grève SNCF, entre avril et juillet, les applications de covoiturages ont connu une croissance hebdomadaire de 10%. Aujourd'hui, l'Association des sociétés françaises d'autoroute (ASFA) estime que trois quarts des places disponibles sur les aires de covoiturage sont occupées. Conséquence : des projets de voies réservées au covoiturage fleurissent.

Des voies réservées ?

En Ile-de-France, où le covoiturage permettrait de réduire les bouchons de moitié, les voies de bus pourraient être ouvertes. Un tronçon de l'A411 entre la France et la Suisse pourrait même être réservé aux véhicules transportant au moins deux personnes. Le projet de loi d'orientation sur les mobilités devrait instaurer une aide facultative dans le privé, pouvant aller jusqu'à 400 euros par an, et jusqu'à 200 euros dans le public. Une aide censée inciter les voyageurs à utiliser cette solution moins polluante. Aujourd'hui, 3% des trajets domicile-travail se font en covoiturage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une aire de covoiturage près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le 31 janvier 2018.
Une aire de covoiturage près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le 31 janvier 2018. (BERNARD JAUBERT / ONLY FRANCE / AFP)