Cet article date de plus d'un an.

Flambée de violences à Besançon : "nos résultats déstabilisent les trafiquants", estime le secrétaire d'Etat Laurent Nuñez

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur est en visite ce vendredi à Besançon en proie depuis plusieurs semaines à des incidents liés au trafic de drogue, et à des violences urbaines.

Article rédigé par
avec France Bleu Besançon - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nuñez à l'Assemblée nationale, le 28 janvier 2020. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

La flambée de violences à Besançon s'explique en partie par l'action des policiers qui "déstabilisent les trafiquants", a déclaré vendredi 31 janvier Laurent Nuñez sur France Bleu Besançon.

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur est en visite ce vendredi à Besançon (Doubs) dans le quartier Planoise, théâtre d'une série de coups de feu ces deux derniers mois. C'est également dans ce quartier que se trouve la fourrière municipale, incendiée le 31 décembre dernier.

"Nous dérangeons les trafiquants"

Le secrétaire d'Etat estime que la présence de policiers montre des résultats. "Nous menons le démantèlement de réseaux de trafiquants en profondeur : en 2018, 38 réseaux démantelés, en 2019, une cinquantaine ont été démantelés. L'action est très importante. Nous dérangeons les trafiquants. Le but, c'est d'éradiquer l'ensemble des points de deal, mais c'est un travail de longue haleine", a déclaré Laurent Nuñez.

Invité de France Bleu ce vendredi matin, le secrétaire d'État a de nouveau défendu le bilan de ce quartier de reconquête républicaine : une augmentation des patrouilles de police, 273 personnes interpellées, 20 kilos de cannabis saisis. Selon lui, le nombre de points de trafic de drogue a été réduit de façon significative, mais il "reste 10 à 15 points qu'il faut absolument traiter." Laurent Nuñez a promis la plus grande détermination : "Les résultats sur Planoise sont bons, mais j'ai parfaitement conscience que pour les habitants, ce n'est pas suffisant."

Ce vendredi, le secrétaire d'Etat doit rencontrer les élus, les habitants, le conseil citoyen de Planoise, mais aussi les forces de l'ordre : les douaniers, la police judiciaire, les gendarmes mais aussi les policiers du commissariat de la place Cassin. "L'ensemble des services répressifs travaillent ensemble, échangent les renseignements", souligne-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Trafic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.