Alpes-Maritimes : dans les coulisses de l'aéroport de Nice, où 50 000 passagers sont attendus chaque jour

Publié
Alpes-Maritimes : dans les coulisses de l'aéroport de Nice, où 50 000 passagers sont attendus chaque jour
FRANCE 3
Article rédigé par
A. Jacquet, M. Renier, Aéroports de la Côte d'Azur - Drone 06, F. Fontaine - France 3
France Télévisions

C'est la haute saison pour l'aéroport international de Nice (Alpes-Maritimes). Au total, 50 000 passagers doivent être gérés chaque jour. Du tri des bagages à l'inspection des pistes, en passant par la sécurité, 5 000 personnes veillent au bon déroulement des vols. 

Il est 6h30, mardi 9 août. Le soleil se lève à peine sur l'aéroport international de Nice-Côte d'Azur (Alpes-Maritimes). On y attend ce jour-là plus de 50 000 passagers, 289 atterrissages et presque autant de décollages. Une fourmilière où travaillent près de 5 000 salariés. Au cœur de ce système, il y a le centre opérationnel. Au total, 1 200 caméras permettent de prendre le pouls de l'aéroport en temps réel. "C'est ici qu'on réceptionne la totalité des informations des différents services opérationnels (...). On résout les problèmes quand il y en a", explique Patrice Vinet, décideur opérationnel à l'aéroport de Nice-Côte d'Azur.

Des interventions chronométrées

De son côté, Charly Tagliazucchi, chargé de maintenance, inspecte régulièrement le tri des bagages. Sur trois kilomètres de linéaire, circulent jusqu'à 15 000 valises par jour. Chaque intervention est donc chronométrée. "On ne peut pas se permettre de faire arrêter le tri bagages plus de 20 minutes. Au-delà de 20 minutes d'arrêt, on peut être sûr qu'à l'enregistrement, il va y avoir des soucis", affirme le chargé de maintenance. Justement, l'enregistrement des bagages a déjà commencé. Léa Bourgeois est agent d'escale. Il s'agit souvent de la première personne que l'on croise à l'aéroport. Son travail est d'enregistrer des passagers souvent pressés, stressés, et même parfois un peu agacés. "Tous les jours, on doit s'adapter aux aléas, parce qu'il y a énormément de passagers qui ratent leur vol quotidiennement, il y a beaucoup de problèmes au niveau des réservations", détaille Léa Bourgeois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.