TER Marseille-Nice : la ligne bientôt privatisée par un opérateur privé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
TER Marseille-Nice : la ligne bientôt privatisée par un opérateur privé
FRANCE 3
Article rédigé par
A. Girault-Carlier, C. La Rocca, C. Beauvallet - France 3
France Télévisions

Désormais, pour voyager entre Marseille et Nice, ce ne sera plus à bord d'un TER SNCF mais dans un train de Transdev. La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur pourrait profiter de l'ouverture à la concurrence pour préférer cet opérateur privé. 

Le TER entre Marseille et Nice pourrait bientôt changer de couleur. La ligne SNCF devrait passer entre les mains de Transdev, un opérateur privé. L'ouverture à la concurrence, souhaitée par la région Sud, permettrait de doubler l'offre pour les usagers, en passant de 7 allers-retours par jour à 14. Mercredi 8 septembre, les voyageurs sont partagés en apprenant la nouvelle. "S'il y a des horaires qui rentrent dans mes créneaux, ça peut être rassurant", déclare un usager. "Est-ce que ce sera une montée des prix ?", s'inquiète une autre. 

Mise en circulation en 2025

L'opérateur Transdev, de son côté, de félicite déjà. "On démarrera avec des rames françaises (...) on met également en place des personnels dans les trains avec une exigence de polyvalence, c'est effectivement un changement majeur", précise Sylvain Joannon, directeur régional PACA de Transdev. Concernant les cheminots de la SNCF, plus d'une centaine devraient être transférés selon certains syndicats. Ils craignent de perdre les garanties sur leur statut. "C'est très anxiogène, d'autant que les négociations au niveau de la branche sur les garanties pour les salariés transférés sont toujours en cours", souligne Didier Mathis, secrétaire général de l'UNSA Ferroviaire. Aujourd'hui, la ligne Marseille-Nice représente 10% des trains de la région. Les nouveaux TER devraient entrer en circulation en 2025. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.