T11 Express : quelle gestion de la ligne par Transkéo, filiale de droit privé de la SNCF ?

En plein débat sur l'avenir du réseau ferroviaire français, focus sur la ligne T11 Express, gérée par la filiale de droit privé de la SNCF Transkéo, et sur ses salariés qui n'ont pas le même statut que les cheminots.

France 2

C'est une ligne pas vraiment comme les autres. Pour la première fois pas de cheminots, mais des salariés de droit privé. Contrairement aux apparences ce n'est pas la SNCF qui gère les trains, mais l'une de ses filiales de droit privé, Transkéo. Au Nord de Paris elle gère le T11 Express, qui relie Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) au Bourget. 11 kilomètres de voies, 15 minutes de trajet de banlieue à banlieue. "Je trouve que c'est un exploit cette ligne", explique cette usagère.

Des incident nombreux, selon les syndicats

Les salariés n'ont pas le statut de cheminot mais relèvent de la convention collective nationale de la branche ferroviaire, moins protectrice que celle de la SNCF. Neuf mois après l'inauguration du T11 Express, les salariés se plaignent des conditions de travail et des cadences infernales. Un conducteur explique sous couvert d'anonymat : "On a exactement 14 minutes 30 pour aller jusqu'à l'autre bout. C'est le temps qu'on prendrait si on n'avait pas de passagers". Les syndicats, opposés depuis le départ à la sous-traitance de cette ligne, tirent la sonnette d'alarme : selon eux, les incidents seraient nombreux.

Le JT
Les autres sujets du JT
SNCF : la dette en questions
SNCF : la dette en questions (France info)