SNCF : combien coûte sa dette au contribuable ?

Sur le plateau du 20 Heures, le journaliste Jean-Paul Chapel fait le point sur la déclaration d'Édouard Philippe hier, lundi 26 février, assurant qu'il était impératif de réformer la SNCF en raison de sa dette.

France 2

Hier, lundi 26 février, le Premier ministre assurait qu'il était urgent de réformer la SNCF à cause de sa dette. Combien coûte-t-elle chaque contribuable ? "Regardez l'ensemble des subventions, qu'elles viennent de l'État ou des régions, ça représente 13,4 milliards d'euros par an, soit environ 200 euros par habitant", explique le journaliste Jean-Paul Chapel sur le plateau de 20 Heures, avant de détailler : "7,2 milliards d'euros sont des subventions de fonctionnement pour l'exploitation, c'est-à-dire de l'argent public qui permet de faire baisser le prix des billets ; 3,2 milliards d'euros sont pour financer le surcoût des retraites des cheminots, un régime spécial déficitaire ; enfin, 3 milliards d'euros permettent d'investir dans le matériel et les rails."

Moins que la Suisse, plus que l'Allemagne

"Résultat : quand vous achetez un billet de train, vous ne payez en réalité que 25 à 50% du coût total du trajet (25% pour les TER, 50% pour les TGV). Le chemin de fer est subventionné chez tous nos voisins, plus ou moins selon les pays : c'est moins en Italie (140 euros) et en Allemagne (170 euros), mais c'est autant au Royaume-Uni (environ 200 euros) et plus en Suisse (330 euros)", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TGV à la gare de Lyon, à Paris, le 15 février 2018.
Un TGV à la gare de Lyon, à Paris, le 15 février 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)