Perturbations à la gare Montparnasse : "Il faut vérifier des centaines de composants un par un", explique la SNCF

La directrice générale de Voyages SNCF s'est exprimé sur les perturbations qui touchent la gare Montparnasse depuis dimanche. La panne de signalisation n'est pas résolue mais "le choix a été fait d'arrêter les investigations pour laisser la priorité aux voyageurs", dit-elle.

Des voyageurs attendent en gare de Montparnasse le 30 juillet 2017, à Paris. 
Des voyageurs attendent en gare de Montparnasse le 30 juillet 2017, à Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Les perturbation en gare de Montparnasse à Paris, après une panne de signalisation dimanche, ne s'améliore pas lundi 31 juillet. "Nous avons démarré le trafic ce matin dans les mêmes conditions qu'hier", a indiqué Rachel Picard, la directrice générale de Voyages SNCF, sur franceinfo. "La situation technique ne s'améliore pas puisqu'il y a eu peu de temps pour mener les investigations nécessaires."

>> Perturbations à la gare Montparnasse : les dernières infos en direct

Rachel Picard a indiqué que le premier TGV de la journée devait partir de Paris à 7h30. "On fait des miracles : on est allé chercher des gares de délestage. On ajuste les trains : c'est trois TGV sur quatre qu'on va réussir à faire partir aujourd'hui. Pour le reste du trafic TER et Transilien, il sera normal aujourd'hui".

"Peu de visibilité"

Si le trafic ferroviaire est si compliqué au départ et à l'arrivée de Montparnasse, c'est que les équipes de la SNCF ont "peu de visibilité" indique la directrice générale de Voyages SNCF. "C'est comme un gigantesque embouteillage qui se crée. Les équipes font passer les trains les uns après les autres. C'est vraiment du temps réel. Si c'est si difficile c'est parce qu'on essaye de faire partir le maximum de trains."

Concernant la journée de ce dimanche, Rachel Picard indique que la SNCF "a acheminé 55 000 voyageurs, c'était notre objectif en ce jour de chassé-croisé. Depuis le milieu de journée jusque tard le soir, les équipes ont été mobilisées. C'est plus d'une centaine de trains qu'on a fait rouler hier".

"Des centaines de composants qu'il faut vérifier"

Alors que les voyageurs sont nombreux à dénoncer le manque d'informations, la directrice générale de Voyages SNCF affirme que "les informations sont données en priorité dans les gares. Ensuite seulement les outils internet sont mis à jour. On ne donne pas les éléments trop à l'avance pour les changer dix fois ensuite."

Reste à présent à réparer la panne de signalisation qui touche la gare Montparnasse depuis ce dimanche. "Le choix qui a été fait a été d'arrêter les investigations pour laisser la priorité aux voyageurs, a indiqué Rachel Picard. Ce sont des équipements électriques qui sont touchés. La difficulté, c'est qu'il s'agit d'un grand centre d'aiguillages. Il y a 17 armoires avec des centaines de composants à l'intérieur qu'il faut aller vérifier un à un. C'est ce qu'on fera encore la nuit prochaine."

Perturbations à la gare Montparnasse : "La situation technique ne s'améliore pas", explique Rachel Picard (SNCF)
--'--
--'--