Panne SNCF à la gare Montparnasse : "Ça fait des années que les usagers demandent des informations fiables"

Jean-Claude Delarue, président de SOS Usagers, a réagi jeudi au rapport remis par la SNCF à la ministre des Transports. Il demande à la SNCF "d'unifier [ses] sources d'informations" pour ne plus "raconter des carabistouilles aux usagers."

Des voyageures à la gare Montparnasse, le 30 juillet 2017 à Paris.
Des voyageures à la gare Montparnasse, le 30 juillet 2017 à Paris. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

La ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, a reçu le rapport demandé à la SNCF suite à la panne qui a touché la gare Montparnasse à Paris du 29 juillet au 1er août, a indiqué jeudi 3 août le ministère dans un communiqué.

La ministre "prend acte des conclusions de ce rapport, dans lequel la SNCF formule une série de neuf recommandations, visant à mieux prévenir et gérer les pannes, à renforcer les plans de continuité en cas d'incident, et à améliorer l'information des voyageurs". Sur franceinfo Jean-Claude Delarue, président de SOS Usagers, a salué ces préconisations, notamment en matière d'information des voyageurs. "Ca fait des années que les usagers demandent des informations fiables", s'est-il agacé.

franceinfo : Vous réclamez depuis longtemps cette refonte de l'information des usagers ?

Jean-Claude Delarue : C'est évident. Autant la SNCF est forte en communication, autant ils sont vraiment désastreux au niveau de l'information. C'est une bonne nouvelle, à condition qu'elle soit appliquée. Ça fait des années que les usagers, notamment du train quotidien, demandent des informations fiables, ce qui n'est pas le cas jusqu'à présent.

Cette refonte risque-t-elle de prendre du temps ?

Jusqu'à présent ils n'ont pas été fichus d'unifier leurs sources d'information, ils racontent donc des carabistouilles aux usagers. Ça ne doit pas être impossible de faire ce que font d'autres sociétés quand même !

Le gouvernement va investir trois milliards d'euros investis par an pour rénover ce réseau, cela va-t-il dans le bon sens ?

Tout ça va dans le sens d'une priorité à l'amélioration du réseau existant, et ça correspond à la nouvelle politique définie par le gouvernement, c'est-à-dire donner la priorité aux trains du quotidien. Le gouvernement a intérêt à appliquer cette promesse, parce qu'elle est tellement populaire auprès de millions de personnes en France. Financièrement, c'est faisable, puisque l'argent dont on aura besoin pour améliorer le réseau existant va être déduit des économies faites sur ces grands travaux ruineux comme certaines lignes à grande vitesse.

Refonte de l'information des usagers de la SNCF : "C'est une bonne nouvelle, à condition qu'elle soit appliquée" Jean-Claude Delarue, président de SOS Usagers.
--'--
--'--