Panne en gare Montparnasse : la SNCF se défend

Alors que la SNCF promet un retour à la normale en gare Montparnasse dès le 2 août, son président Guillaume Pépy a tenu à se défendre face aux accusations des usagers et du gouvernement.

FRANCE 2

La SNCF annonce un retour à la normale dès demain, mercredi 2 août, la panne ayant été identifiée dans la nuit. La SNCF, mise en accusation par le gouvernement, a réagi. Son président, Guillaume Pépy, est enfin sorti de son silence. En duplex de la gare Montparnasse, le journaliste Laurent Desbonnets nous rapporte ses propos.

La SNCF se défend

"D'abord, Guillaume Pépy exprime 'ses plus sincères regrets' mais tient aussi à se défendre, rapporte Laurent Desbonnets. Aucun problème d'entretien, de maintenance ou de vétusté ne doit être pointé du doigt, puisque des travaux ont tout récemment été réalisés sur le poste d'aiguillage en question. C'est justement dans ces travaux que le problème, qui a causé la panne, trouverait son origine. Une panne délicate à identifier malgré la mobilisation d'une centaine d'experts de jour comme de nuit. Guillaume Pépy promet néanmoins de rédiger un rapport complet sur l'incident dès vendredi avec des recommandations qui pourraient aller dans le sens de ce que réclame le gouvernement".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le patron de la SNCF Guillaume Pepy à Rennes (Ile-et-Vilaine), le 1er juillet 2017.
Le patron de la SNCF Guillaume Pepy à Rennes (Ile-et-Vilaine), le 1er juillet 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)