Ouibus : la SNCF vend sa filiale à Blablacar

La SNCF s'apprête à tourner la page des Ouibus, ces "cars Macron". Elle va vendre sa filiale, qui n'a jamais été profitable, à Blablacar, le leader du covoiturage. 

FRANCE 2

Les Ouibus de la SNCF seront bientôt vendus à Blablacar. La nouvelle sonne comme un coup de tonnerre dans le monde du transport. La SNCF abandonne les trajets longue distance en cars, non rentables en France. Le groupe avait pourtant misé sur ces fameux "bus Macron". Problème : des résultats poussifs, un taux de remplissage d'environ 60% seulement et un déficit de plusieurs millions d'euros. En cause ? Une concurrence féroce. Face au géant Flixbus, 50% du marché, les Ouibus ne captaient que 30% des clients.

Quel avenir pour les salariés de Ouibus ?

Un plan social doit être prononcé pour 102 employés, majoritairement des chauffeurs. Pour les syndicats et les salariés, c'est un énorme coup dur. S'ils n'acceptent pas la proposition de reclassement, les salariés seront licenciés. La SNCF deviendra, elle, actionnaire minoritaire de Blablacar. La plateforme de covoiturage a réussi à s'imposer dans une grande partie de l'Europe. Son pari : connaître le même succès cette fois avec les bus et élargir son offre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un autocar Ouibus en gare de Paris-Bercy, en mai 2017.
Un autocar Ouibus en gare de Paris-Bercy, en mai 2017. (HANS LUCAS / AFP)