Cet article date de plus de trois ans.

La SNCF affiche de "bons résultats", avec une fréquentation et un bénéfice en hausse

Le bénéfice net de la compagnie ferroviaire a plus que doublé en 2017, selon des chiffres publiés mardi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La direction régionale de la SNCF à Lille (Nord), le 26 février 2018.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Ces chiffres devraient donner du grain à moudre aux syndicats, au lendemain de l'annonce par le gouvernement des grands axes de la réforme de la SNCF. La compagnie ferroviaire a publié de "bons résultats" pour 2017, mardi 27 février, avec un bénéfice net multiplié par 2,3, et atteignant 1,33 milliard d'euros. La SNCF affiche également une forte hausse de la fréquentation, décrite par ses dirigeants comme "un rebond du train".

Ces résultats sont un signal positif pour l'avenir du ferroviaire dans notre pays.

Guillaume Pepy, président du directoire de la SNCF

La publication de ces chiffres intervient sur fond de réforme de la compagnie ferroviaire. Les différents syndicats devaient se réunir mardi après-midi, afin d'adopter une position commune après l'annonce par le gouvernement des grands axes de cette réforme, qui comprend entre autres la fin du statut des cheminots pour les nouvelles embauches.

La direction de la compagnie ferroviaire met en avant d'importants effets comptables qui ont fait monter le bénéfice en 2017, le résultat net ayant été gonflé par des droits à déductions fiscales, la SNCF met en avant un "résultat net récurrent" de 679 millions d'euros, multiplié par trois grâce à la hausse du chiffre d'affaires et à la compression des charges.

Voyages SNCF en nette progression

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 3,8% en 2017, selon ces chiffres. Il atteint 33,51 milliards d'euros. Cette hausse atteint 4,2% à périmètre et taux de change constants. La marge opérationnelle grimpe de son côté de 1,3 point, à 13,7%.

La principale composante, SNCF Mobilités, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 4,3%, pour atteindre 31,8 milliards d'euros. Voyages SNCF progresse de son côté de 8,2%, grâce notamment à l'ouverture des lignes à grande vitesse vers Bordeaux (Gironde) et Rennes (Ille-et-Vilaine), et aux services Ouigo.

Guillaume Pepy s'est réjoui d'"un rebond commercial qui est remarquable, honnêtement plus fort que prévu", avec des trafics en progression de 10% pour les TGV et de 4,7% pour les TER. Pour le président du directoire de la SNCF, cela s'explique par "la politique commerciale qu'on a suivie depuis maintenant deux ou trois ans, qui est une politique de volume, une baisse des prix aussi". "La baisse des prix, pour le TGV, c'est 7% en trois ans, en panier moyen", a-t-il défendu. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.