La région Hauts-de-France menace de ne plus payer la SNCF à cause "des retards et suppressions de trains récurrents"

Une rencontre entre la région et la direction des TER de la SNCF est prévue mardi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un TER dans les Hauts-de-France, le 18 février 2018. (MAXPPP)

Elle en a "ras-le-bol". La région Hauts-de-France a menacé lundi 25 octobre de suspendre ses paiements à la SNCF si l'entreprise n'apportait pas de réponse d'ici mi-novembre à la dégradation de son service TER dans la région. La collectivité dénonce "des retards et suppressions de trains récurrents pour des indisponibilités de matériel ou de personnel". Elle estime que le taux de suppression des trains régionaux a augmenté de 50% entre 2019 et 2021. Une rencontre entre la région et la direction des TER de la SNCF est prévue mardi.

D'après la région, présidée par le candidat à la primaire LR Xavier Bertrand, "la dégradation du service sur l'ensemble du réseau TER est telle que le plafond des pénalités pour suppressions de trains (1,8 million d'euros par an) est atteint depuis le 8 juin 2021". Dans ce cadre, la collectivité exige que la société ferroviaire lève "sans délai le plafond des pénalités pour les trains supprimés en 2021 afin que (l'entreprise) s'acquitte du juste prix des dysfonctionnements relevés par la Région". Contactée par l'AFP, la SNCF n'a pas fait de commentaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.