La ponctualité des TER remise en cause

Empruntés par quatre millions de personnes tous les jours, les Trains express régionaux sont pointés du doigt par l'association UFC-Que choisir à cause de leurs retards récurrents.

France 3

Des trains toujours en retard, le cliché vient d'être pointé officiellement du doigt par l'association UFC-Que choisir dans son rapport, ce 26 mai.

Sur la ligne Beauvais-Paris, les voyageurs craignent toujours les mauvaises surprises. Pour cette ligne, la SNCF affiche 9 trains sur 10 à l'heure, mais selon l'association, la réalité est tout autre. En tenant compte des annulations à l'heure de pointe, à peine trois TER sur quatre arriveraient dans les temps. Les voyageurs qui l'empruntent pour aller travailler ont donc dû s'adapter.  "On sait quand on part, jamais quand on arrive", explique Claudine Philippe, usagère de la ligne.

Vers des pénalités ?

Comme partout en France, la région a dépensé beaucoup d'argent pour renouveler les rames. Pourtant, les TER restent peu ponctuels. "Il faut qu'il y ait de réelles pénalités quand il y a des retards", explique à France 3 Alain Bazot, d'UFC-Que choisir. "Il faut aussi un mécanisme d'indemnisation des usagers [...]. Sans doute la SNCF serait un peu plus encline à travailler sur la ponctualité." Malgré les retards, les Français sont de plus en plus nombreux à utiliser les TER.

Le JT
Les autres sujets du JT
UFC-Que choisir a lancé, mardi 26 mai 2015, une pétition pour demander aux élus d\'imposer aux transporteurs (SNCF et RATP) un tarif variable de l\'abonnement, en \"fonction de la qualité réelle\" du transport.
UFC-Que choisir a lancé, mardi 26 mai 2015, une pétition pour demander aux élus d'imposer aux transporteurs (SNCF et RATP) un tarif variable de l'abonnement, en "fonction de la qualité réelle" du transport. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)