Réforme de la SNCF : "Il y a besoin de maintenir la pression", affirme Philippe Martinez, de la CGT

Le secrétaire général de la CGT était l'invité des "4 Vérités" de France 2, mardi 5 juin.

France 2

"La CGT va continuer le mouvement de grève à la SNCF en cours jusque fin juin, la date prévue pour l'instant." "Les cheminots décideront" pour la suite, a affirmé Philippe Martinez mardi 5 juin dans "Les 4 Vérités". "Ce n'est jamais plié. Le gouvernement avait prévu de le plier en 15 jours et ça fait plus de deux mois qu'on discute", a-t-il souligné quelques heures avant le vote du projet de loi au Sénat, déjà adopté mi-avril en première lecture par l'Assemblée nationale.

"La mobilisation, avec des syndicats unis, a permis des reculs du gouvernement, comme la dette. On parle beaucoup de la convention collective qui n'existe toujours pas" et "ça inquiète" les cheminots, a-t-il noté. "Il y a bien besoin de maintenir la pression" syndicale contre la réforme ferroviaire, conclut-il sur le sujet.

Philippe Martinez a démenti avoir été reçu par Emmanuel Macron avec le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger : "Si j'avais été reçu en secret, vous le sauriez. Je n'ai pas eu le président de la République depuis très longtemps au téléphone."

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, le 12 mars 2018 à Paris.
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, le 12 mars 2018 à Paris. (DAVID SEYER / CROWDSPARK / AFP)